Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rôle de l’ORL dans le diagnostic du syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil (SAHOS) de l’enfant. Première partie. Interrogatoire et examen clinique - 08/08/19

Doi : 10.1016/j.aforl.2019.02.017 
J.C. Leclere a, , R. Marianowski a, P.J. Monteyrol b, M. Akkari c, F. Chalumeau d, P. Fayoux e, N. Leboulanger f, P. Franco g, h, V. Couloigner f, M. Mondain c
a Service d’ORL, CHRU de Brest, université de Bretagne Occidentale, hôpital Morvan 
b ORL, polyclinique du Tondu, 33082 Bordeaux, France 
c Service d’ORL, CHU de Montpellier, université de Montpellier, hôpital Gui de Chauliac 
d ORL, 67, boulevard Pasteur, 94260 Fresnes, France 
e Service d’ORL, CHRU de Lille, université Lille 2, hôpital Jeanne de Flandres, 59000 Lille, France 
f Service d’ORL pédiatrique, université Paris Descartes, hôpital Necker-enfants malades, AP–HP, 75015 Paris, France 
g Inserm U1028, CNRS UMR 5292, université Lyon 1, 69677 Bron, France 
h Unité de sommeil pédiatrique, HFME, hospices civils de Lyon, 69008 Lyon, France 

Auteur correspondant. Dr Jean-Christophe Leclere, Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, CHU, 29200 Brest, France.Dr Jean-Christophe Leclere, Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, CHUBrest29200France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 08 août 2019

Résumé

Objectifs

Présenter les recommandations de pratique clinique (RPC) rédigées en 2017 sous l’égide de la Société française d’ORL-chirurgie de la face et du cou concernant le rôle de l’ORL dans le diagnostic du syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil de l’enfant. Ce manuscrit porte spécifiquement sur les antécédents et l’examen clinique.

Méthodes

Un groupe de travail multidisciplinaire a rédigé des RPC classées en fonction de leur niveau de preuve scientifique selon le système grade. La première version du texte a été remaniée en fonction des remarques du groupe de lecture.

Résultats

À l’issue du processus de rédaction, des recommandations pondérées selon leur score GRADE de niveau de preuve scientifique ont été établies dans les domaines suivants : interrogatoire, avec notamment analyse de l’apport des différents scores d’interrogatoire proposés dans la littérature ; examen physique, y compris la fibroscopie ORL vigile en consultation ; indications d’adressage du patient vers d’autres spécialistes que l’ORL.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil, Enfant, Adolescent, Obésité, Score de Spruyt Gozal, Score PSQ (Pediatric Sleep Questionnaire)


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.