Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Myopathie nécrosante auto-immune à anticorps anti-HMGCR induite par les statines et révélée par un tableau évocateur de dermatomyosite - 08/08/19

Dermatomyositis-like syndrome revealing statin-induced necrotizing autoimmune myopathy with anti-HMGCR antibodies

Doi : 10.1016/j.annder.2018.12.010 
M. Merlant a, , C. Fite a, D. Kottler a, L. Maisonobe a, A. Dossier b, L. Deschamps c, V. Descamps a
a Service de dermatologie, hôpital Bichat, Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP–HP), 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 
b Service de médecine interne, hôpital Bichat, Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP–HP), 46, rue Henri-Huchard 75018 Paris, France 
c Service d’anatomopathologie, hôpital Bichat, Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP–HP), 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les myopathies nécrosantes auto-immunes (MNAI) induites par les statines ont été récemment individualisées. Nous rapportons le troisième cas de MNAI se présentant avec une éruption cutanée évocatrice de dermatomyosite (DM).

Observation

Une femme de 61 ans présentait une éruption cutanée des régions photoexposées touchant le visage, le décolleté et le dos des mains, associée à une faiblesse musculaire proximale bilatérale. Un traitement par rosuvastatine avait été introduit 8 mois auparavant. Le taux de créatinine phosphokinase (CPK) était augmenté. L’histologie cutanée était compatible avec un lupus ou une dermatomyosite (DM). L’histologie musculaire montrait des fibres musculaires nécrosées avec des zones de régénération, sans inflammation ni atrophie périfasciculaire. Les anticorps anti-3-hydroxy-3-méthylglutaryl-coenzyme A réductase (HMGCR) étaient présents au taux de1658 UA/ml (normale<13,0UA/mL). Le diagnostic de MNAI était retenu.

Discussion

La MNAI est une myopathie auto-immune caractérisée par une faiblesse musculaire proximale bilatérale et symétrique. Les anticorps anti-HMGCR, connus depuis 2011, sont spécifiques de la MNAI. Peu de signes extra-musculaires ont été décrits. Nous rapportons ici la troisième description d’éruption cutanée évoquant une DM survenant au cours d’une MNAI induite par les statines. Dans notre cas, l’éruption cutanée était évocatrice de connectivite et le diagnostic a été porté sur les résultats immunologiques et la biopsie musculaire.

Conclusion

La MNAI avec présentation cutanée est une entité rare. Les dermatologues doivent pouvoir évoquer le diagnostic devant un tableau de « pseudo-dermatomyosite », arrêter les statines le cas échéant et poursuivre les investigations avec la biopsie musculaire et les explorations immunologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Statin-induced necrotizing autoimmune myopathy (NAM) has been recently characterized. Herein we report an accurate description of the clinical and histological characteristics of cutaneous rash associated with NAM.

Patients and methods

A 61-year-old woman presented a skin rash involving the face, the chest and the back of the hands with heliotropic distribution coupled with proximal symmetrical muscle weakness. Rosuvastatin had been introduced 8 months earlier. Creatinine kinase levels were dramatically raised. Screening for lupus and dermatomyositis antibodies were negative. The cutaneous histology was consistent with neutrophilic lupus while a muscle biopsy revealed no inflammation but showed necrotic and regenerative myofibres. Finally, antibodies directed against 3-hydroxy-3-methylglutaryl-coenzyme A reductase (HMGCR) were found at high levels (1658UA/ml vs. normal<13.0UA/ml), resulting in diagnosis of necrotizing autoimmune myopathy (NAM). Intensive immunosuppressive therapy resulted in excellent improvement.

Discussion

NAM is a severe acquired autoimmune myopathy characterised by severe proximal weakness and specific positive antibodies (anti-HMGCR or anti-signal recognition particle). It is classically associated with statin use. Some extra-muscular symptoms have been described in previous studies. We report the third accurate description of cutaneous rash associated with statin-induced NAM involving HMGCR antibodies. The skin rash was evocative of connective tissue disease and our diagnosis was based on immunology and muscle histology.

Conclusion

Dermatologists must be able to recognise this rare entity of “pseudo-dermatomyositis” and then discontinue statin intake if present and carry out further investigations consisting of muscle biopsy and serological tests.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Myopathie auto-immune, Statine, Rosuvastatine, Anticorps anti-HMGCR

Keywords : Autoimmune myopathy, Statin, Rosuvastatin, Anti HMGCR antibody, Immunity


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 8-9

P. 550-556 - septembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement des néoplasies intraépithéliales génitales par laser CO2 : étude rétrospective
  • E. Joly, H. Lefranc, F. Comoz, F. Lefort, S. Pédaillès, J.-M. Chevallier, A. Dompmartin
| Article suivant Article suivant
  • Engelures unilatérales associées à une monoparésie : 2 observations
  • P. Couture, P. Moguelet, F. Chasset, A. Barbaud, P. Senet, J.-B. Monfort

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.