Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effect of a lipid-enriched diet on body composition and some regulatory hormones of food intake in growing rats - 27/03/08

Doi : 10.1016/j.ando.2007.06.026 

E. Ebal,

H. Cavalié,

O. Michaux,

G. Lac

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résumé

Objectif

L'objectif de cette étude était d'étudier les effets d'un régime hyperlipidique sur la composition corporelle, les principales hormones de régulation de la prise alimentaire (insuline, leptine, ghréline) et l'adiponectine.

Méthode

Deux groupes de 16 rats chacun (âgés de 35 jours, et pesant 80 ± 6 g) ont été constitués. Au premier groupe (S) servant comme témoin, était administrée pendant dix semaines une alimentation standard. Un régime riche en lipides (G : 41,5, L : 38,5, P : 20 % calories) était donné au second groupe (L). Aliments et eau étaient administrés « ad libitum ».

Résultats

La prise alimentaire totale, la masse corporelle, la surface du squelette et la masse maigre des rats L étaient moins élevées (6694 ± 178 vs 8160 ±1 84 kcal, p = 0,01 ; 431 ± 38 vs 468 ± 25 g, p = 0,003 ; 72,19 ± 0,96 vs 76,07 ± 1,31 cm2, p = 0,03 ; 369 ± 18 vs 409 ± 23 g, p = 0,0006), la différence de masse grasse n'était pas statistiquement significative (82,5 ± 17 vs 80 ± 17 g, p = 0,7). Les concentrations de ghréline et d'adiponectine étaient inférieures (1517 ± 224 vs 1915 ± 579 pg/ml, p = 0,03 ; 10 ± 3 vs 19 ± 3 μg/ml, p = 0,003) tandis que celles d'insuline et de leptine étaient inchangées (1,8 ± 1,5 vs 2,6 ± 1,4 ng/ml, p = 0,1 ; 16±11 vs 13 ± 10 ng/ml, p = 0,4).

Conclusion

L'administration d'un régime riche en lipides à des rats en croissance aboutit à une hypophagie à l'origine d'un déficit de masse maigre. Les cinétiques différentes de certaines hormones de régulation de la prise alimentaire ne sont pas modifiées ; toutefois, la baisse de la ghréline notamment pourrait expliquer ladite hypophagie.

Abstract

Abstract

Objective

The aim of the present study was to investigate the effects of a lipid-enriched diet on body composition and on main regulatory hormones of food intake (insulin, adiponectin, leptin, ghrelin).

Method

Two groups of 16 rats, 35 days old, weighing 80 ± 6 g, were constituted. One group (S) was given a standard diet during 10 weeks and served as control. The second group (L) was given a lipidic-enriched diet (containing: G: 41.5, L: 38.5, P: 20% calorie). Food and water were given “ad libitum”.

Results

Total food intake, body weight, skeletal area and lean body mass of rats eating lipid-enriched diet were lowered (6694 ± 178 vs. 8160 ± 184 kcal, P = 0.01; 431 ± 38 vs. 468 ± 25 g, P = 0.003; 72.19 ± 0.96 vs. 76.07 ± 1.31 cm2, P = 0.03; 369 ± 18 vs. 409 ± 23 g, P = 0.0006), fat mass difference was not statistically significant (82.5 ± 17 vs. 80 ± 17 g, P = 0.7). Blood ghrelin, adiponectin levels were lowered (1517 ± 224 vs. 1915 ± 579 pg/ml, P = 0.03; 10 ± 3 vs. 19 ± 3 μg/ml, P = 0.003) whereas insulin and leptin were unchanged (1.8 ± 1.5 vs. 2.6 ± 1.4 ng/ml, P = 0.1; 16 ± 11 vs. 13 ± 10 ng/ml, P = 0.4).

Conclusion

A period of high fat diet in growing rats leads to a hypophagia, resulting in a lower lean body mass development. Some regulatory hormones of food intake did not change, while others significantly decreased, notably ghrelin being possible causal factor of the observed hypophagia linked to high fat diet.


Mots clés : Rat , Croissance , Prise alimentaire , Ghréline , Adiponectine

Keywords: Rat , Growth , Food intake , Ghrelin , Adiponectin


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° 5

P. 366-371 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Glycated haemoglobin (HbA1c): today and tomorrow
  • L. Roszyk, B. Faye, V. Sapin, F. Somda, I. Tauveron
| Article suivant Article suivant
  • Dépistage des anomalies sanguines glucidolipidiques à risque coronarien, de 16 à 19–20 ans. À propos d'une enquête menée chez 599 jeunes volontaires
  • J.-L. de Gennes, P. Benlian, C. Dreux, P. Pelegrin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.