Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les patients âgés de plus de 70 ans bénéficient autant du programme de récupération après une chirurgie colorectale que les patients plus jeunes - 10/08/19

Elderly patients over 70 years benefit from enhanced recovery programme after colorectal surgery as much as younger patients

Doi : 10.1016/j.jchirv.2019.02.011 
J. Joris a, , G. Hans a, C. Coimbra b, E. Decker b, A. Kaba a
a Département d’anesthésiologie, CHU de Liège, domaine universitaire du Sart Tilman, avenue de l’hôpital Bat B35, 4000 Liège, Belgique 
b Service de chirurgie digestive, CHU de Liège, université de Liège, domaine universitaire du Sart Tilman, Liège, Belgique 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 10 août 2019

Résumé

Points forts

La réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC) colorectale programmée est réalisable et efficace chez les patients âgés.
Les patients âgés se conforment au protocole RAC de manière satisfaisante et ne nécessitent pas d’adaptation de protocole, hormis le respect des contre-indications dictées par les co-morbidités.
La durée du séjour à l’hôpital et l’incidence des complications médicales et chirurgicales sont similaires chez les patients jeunes et les patients âgés, en dépit d’un plus grand nombre de facteurs de risque de complications postopératoires chez les personnes âgées.
Après une chirurgie colorectale non urgente, les personnes âgées bénéficient de ce programme autant que les patients plus jeunes et ne doivent pas être exclues du programme RAC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif de l’étude

La réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC) réduit la durée moyenne de séjour (DMS) à l’hôpital et les complications postopératoires après une chirurgie colorectale. La RAC est réalisable et efficace chez les patients âgés. Nous avons testé l’hypothèse de non infériorité chez les patients âgés par rapport aux patients plus jeunes en ce qui concerne la DMS.

Patients et méthodes

Les 302 premiers patients consécutifs programmés pour une chirurgie colorectale et introduits de manière prospective dans notre base de données d’audit ont été analysés rétrospectivement. La DMS (critère principal), les complications postopératoires et l’adhésion au protocole RAC des personnes âgées (≥70 ans, n=100) ont été comparées à celles des patients plus jeunes (n=202). Le même protocole a été utilisé chez tous les patients. L’hypothèse de non infériorité pour la DMS a été testée à l’aide de la méthode de l’intervalle de confiance. Les paramètres secondaires ont été comparés à l’aide des tests de Mann-Whitney U et du Chi2.

Résultats

À l’exception de l’âge, les données démographiques des patients ne différaient pas dans les deux groupes : 53,8 (17–69) contre 76,8 (70–90) ans. La DMS était respectivement de 3,5 [2–7] et 4,0 [3–7] jours chez les groupes de jeunes et de personnes âgées. La différence des DMS médianes entre les deux groupes était de 0 (IC 95 %, −0,97–0,97), ce qui démontre la non infériorité. Bien qu’ils présentaient plus de facteurs de risque (anémie, BPCO, maladie cardiaque et cancer, p<0,05), les patients âgés n’ont pas développé plus de complications postopératoires médicales (17,0 vs 16,3 %) et chirurgicales (19,0 vs 22,3 %) que les patients jeunes. L’adhérence au protocole était légèrement moindre chez les personnes âgées (16 [15–18] vs 17 [16–18], p=0,05).

Conclusion

La RAC est non seulement réalisable chez les personnes âgées, mais les patients âgés bénéficient de ce programme périopératoire autant que les patients plus jeunes.

Enregistrement auprès de Clinical.Trials.gov.

NCT03620851.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aim of the study

Enhanced recovery programme (ERP) reduces length of hospital stay (LOS) and postoperative complications after colorectal surgery. ERP is feasible and effective in elderly patients. We tested the hypothesis of non-inferiority for elderly patients as compared to younger patients with regard to LOS.

Patients and methods

The first 302 consecutive patients scheduled for colorectal surgery and prospectively introduced in our audit database were retrospectively analysed. LOS (primary endpoint), postoperative complications, and adherence to the ERP of elderly (≥70 years, n=100) were compared with those of younger patients (n=202). The same ERP was used in all patients. Non-inferiority hypothesis for LOS was tested using the confidence interval method. Secondary endpoints were compared using the Mann-Whitney U and the chi-square tests.

Results

Except for age patients’ demographic data were not different in both groups: 53.8 (17–69) vs. 76.8 (70–90) years. The actual LOS were 3.5 [2–7] and 4.0 [3–7] days in the young and elderly group, respectively. The difference in median LOS between the two groups was 0 (95%CI, −0.97–0.97), demonstrating non-inferiority. Although with more risk factors (anaemia, COPD, cardiac disease, and cancer, P<0.05), elderly patients experienced neither more postoperative medical (17.0 vs. 16.3 %) nor surgical (19.0 vs. 22.3 %) complications than young patients. The adherence to protocol was slightly less in elderly (16 [15–18] vs. 17 [16–18], P=0.05).

Conclusion

Not only ERP is feasible in seniors, but elderly patients benefit from this perioperative care as much as younger patients.

Clinical Trials registration

NCT03620851.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Personne âgée, Réhabilitation améliorée après chirurgie, Compliance du patient, Complications postopératoires, Chirurgie: colorectale

Keywords : Elderly, Enhanced recovery protocol, Patient compliance, Postoperative complications, Surgery: colorectal


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.
☆☆ Présenté en partie au 3e symposium de GRACE (Groupe francophone de Réhabilitation Améliorée après ChirurgiE ; Baumont, France : www.grace-asso.fr/) à Paris le 29 juin 2017.


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.