Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nutrition préopératoire des patients sévèrement dénutris en chirurgie digestive : étude rétrospective - 10/08/19

Preoperative nutrition of severe malnutrition patients in digestive surgery: A retrospective study

Doi : 10.1016/j.jchirv.2019.03.070 
Y. Loncar a, , T. Lefevre d, , L. Nafteux b , L. Genser c, d , G. Manceau c, d , L. Lemoine a , J.C. Vaillant c, d , D. Eyraud a, c, d
a Département d’anesthésie-réanimation, GH de Pitié Salpêtrière Charles Foix, AP–HP, Paris, France 
b Service de diététique, GH de Pitié Salpêtrière Charles Foix, AP–HP, Paris, France 
c Service transplantation hépatique chirurgie hépatobiliaire et viscérale, GH de Pitié Salpêtrière Charles Foix, université de la Sorbonne, AP–HP, Paris, France 
d Université de la Sorbonne, Paris, France 

Auteur correspondant. 47, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France.47, boulevard de l’HôpitalParis75013France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 10 août 2019

Résumé

Introduction

La dénutrition augmente la morbi-mortalité postopératoire. L’objectif était d’évaluer la renutrition préopératoire chez les patients dénutris à risque de syndrome de renutrition inappropriée (SRI).

Méthodologie

Étude rétrospective, entre juin 2016 et janvier 2017, comparant 2 groupes de patients dénutris : un groupe patients renutris (PR) et un groupe non renutris (PNR). Les critères d’inclusion étaient la perte pondérale de plus de 10 % ou une albuminémie inférieure à 35 g/L et un facteur de risque SRI. Le critère de jugement principal était la morbidité postopératoire. Les critères de jugements secondaires étaient l’évolution pondérale et l’albuminémie sur 6 mois.

Résultats

Soixante-treize patients (30 PR et 43 PNR) ont été inclus. Au moment de la prise en charge, la médiane de perte de poids était de 18 % [1–71], l’albuminémie à 26 g/L [13–40] dans le groupe PR et 32,5 g/L [32–48] dans le groupe PNR (p=0,01). Le taux global de morbidité postopératoire étaient de 88 % avec 83 % dans le groupe PR versus 90 % dans le groupe PNR (p=0,47). Le taux de complications anastomotiques était de 4 % pour les PR contre 26 % pour les PNR (p=0,03) après exclusion des chirurgies hépatiques. La perte de poids à moyen terme avait tendance à être supérieure chez les PR (p=0,7). Un soutien nutritionnel était poursuivi jusqu’au troisième mois postopératoire chez 13 % des PR contre aucun des PNR (p=0,0002).

Conclusion

Après renutrition préopératoire, nous n’avons pas observé une diminution de la morbidité, mais une diminution du taux de complications anastomotiques en faveur du groupe PR. L’étude souligne l’importance sur le moyen terme d’une prise en charge nutritionnelle afin de préserver les bénéfices d’une renutrition préopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Undernutrition increases postoperative morbidity and mortality. The objective was to evaluate preoperative refeeding in malnourished patients at risk of refeeding syndrome (RS).

Methodology

Retrospective study, between June 2016 and January 2017, reported to the CNIL, comparing two groups of malnourished patients: a group of refeeding patients (RP) and a group non refeeding patients (NRP). The inclusion criteria were weight loss of more than 10% or albuminemia less than 35 g/L and risk factor RS. The main judgment criteria was postoperative morbidity. The criteria for secondary judgments were weight change and serum albumin over 6 months.

Results

Seventy-three patients (30 RP and 43 NRP) were included. At the time of initial management, the median weight loss was 18% [1–71], albuminemia 26 g/L [13–40] in the RP group and 32.5 g/L [32–48] in the NRP group (P=0.01). The overall postoperative morbidity rate was 88% (83% RP versus 90% RNP P=0.47), there was no difference between the 2 groups. The rate of anastomotic complications was 4% for RP versus 26% for PNR (P=0.03) after exclusion liver surgery. Medium-term weight loss tends to be greater in RA (P=0.7). Nutritional support was continued until the third postoperative month in 13% of PRs against none of the PNRs (P=0.0002).

Conclusion

After preoperative renutrition, we did not observe a decrease in morbidity but a decrease in the rate of anastomotic complications in favor of the PR group. The study emphasizes the middle-term importance of nutritional management in order to preserve the benefits of preoperative renutrition.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dénutrition, Syndrome de renutrition inapproprié, Nutrition préopératoire, Nutrition postopératoire, Chirurgie digestive

Keywords : Malnutrition, Refeeding syndrome, Preoperative nutrition, Postoperative nutrition, Digestive surgery


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.