Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une clinique sous occupation. Entretien avec Dr. Samah Jabr - 08/09/19

Clinical practice in occupied territory. An Interview with Dr. Samah Jabr

Doi : 10.1016/j.evopsy.2018.11.003 
Samah Jabr a : Chef de l’unité ministérielle de santé mentale, MoH, Psychiatrist, Psychotherapist Assistant Clinical Professor, Mira Younes b,  : Doctorante chargée d’enseignement, Claire Nioche b : Maître de conférences, Pascale Molinier b : Professeur d’Université
a George Washington University, P.O. Box 25195, Shufat, East Jerusalem, Israël 
b Laboratoire UTRPP, Unité transversale de recherche psychogenèse et psychopathologie, Université Paris 13-Sorbonne Paris-Cité, Université Paris 13, 99, avenue Jean-Baptiste-Clément, 3430 Villetaneuse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Samah Jabr, psychiatre psychothérapeute palestinienne, dirige l’unité ministérielle de santé mentale en Cisjordanie occupée. Cette contribution vise à mieux faire connaître ses travaux ainsi que la question de la santé mentale en Palestine au lectorat francophone intéressé par les liens entre psychiatrie, guerre et occupation coloniale.

Méthode

Cet article a été conçu à partir de la retranscription d’un entretien réalisé avec Samah Jabr en janvier 2018 au laboratoire UTRPP de l’Université Paris 13-Sorbonne Paris Cité.

Résultats

Travailler au sein d’une nation occupée amène à développer des politiques de santé mentale et des outils cliniques spécifiques. Après un aperçu de sa formation entre Jérusalem, Bethléem, Paris et Londres, cet entretien rend compte du travail institutionnel de S. Jabr qui consiste, d’une part, à développer des services de santé mentale dans les Territoires Occupés, et, d’autre part, à disséminer le soin et l’implanter dans la communauté. Les perspectives clinico-théoriques élaborées par S. Jabr y sont également dépliées : elles s’organisent autour d’une différenciation qualitative entre la démoralisation, c’est-à-dire la souffrance psychosociale et la psychopathologie.

Discussion

Cet entretien interroge la pratique clinique et politique de l’auteure, dont les travaux se situent dans la lignée du psychiatre Frantz Fanon. C’est à travers une approche holistique que seront discutées des prises en charges de jeunes adolescents post-détention, ou de patients manifestant une symptomatologie réactionnelle à la torture ; les effets de l’humiliation à motivation politique ; ou encore, les difficultés du contre-transfert face au mécanisme de l’identification à l’agresseur.

Conclusion

L’article se clôt sur les ressources favorisant la résilience de la société palestinienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim

Samah Jabr is a Palestinian psychiatrist and psychotherapist, and the current head of the ministerial Mental Health Unit in the occupied West Bank. This article aims to make her work and the question of mental health in Palestine better known to the French-speaking readership interested in the links between psychiatry, war and colonial occupation.

Method

The present article is based on the transcript of an interview with Samah Jabr, conducted in January 2018 at the Psychology Department in Paris 13-Sorbonne Paris-Cité University.

Results

Practicing within an occupied nation requires the development of specific mental health policies and clinical tools. After an overview of her training, from Jerusalem to Bethlehem, Paris and London, this interview explores S. Jabr's institutional work, which has two broad aims: on the one hand, the development of mental health services in the Occupied Territories, and on the other, the dissemination of mental healthcare and its implantation within the Palestinian community. Throughout this interview, S. Jabr's clinical and theoretical perspectives are unfolded, with emphasis on a qualitative differentiation between demoralization, i.e. psychosocial suffering, and psychopathology.

Discussion

This interview explores the clinical and political practice of the author, whose work is in line with the legacy of Fanon. Via a holistic approach, the article broaches the subject of the treatment of adolescents following imprisonment, or of patients with reactive symptoms subsequent to torture; it also reflects on the effects of politically motivated humiliation, as well as on the difficulties of counter-transference when dealing with mechanisms of identification with the aggressor.

Conclusion

The article ends with reflections on factors promoting the resilience of Palestinian society.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Colonisation, Santé mentale, Santé communautaire, Clinique, Souffrance psychique, Condition de vie, Résilience, Palestine, Entretien

Keywords : Colonization, Mental health, Community health, Clinical practice, Psychic suffering, Social life conditions, Resilience, Palestine, Interview


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Jabr S, Younes M, Nioche C, Molinier P. Une clinique sous occupation. Entretien avec Dr. Samah Jabr. Evol psychiatr 2019: 84 (3): pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 3

P. 468-479 - septembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le trauma de guerre comme moteur d’écriture : analyse patho-littéraire et psycholinguistique de Louis-Ferdinand Céline
  • Yann Auxéméry
| Article suivant Article suivant
  • Peut-on réhabiliter le concept d’institution en psychiatrie ?
  • Héloïse Haliday

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.