Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

HLA-B*5801 et réactions cutanées à l’allopurinol dans la population Kinh d’Ho Chi Minh Ville (Vietnam) - 11/09/19

HLA-B*5801 and cutaneous reactions to allopurinol in the Kinh population of Ho Chi Minh City (Vietnam)

Doi : 10.1016/j.banm.2019.02.012 
T. Bardin a, b, , c , Q.D. Nguyen a, T.M.K. Bui a, N.H. Le a, Q.D. Nguyen a, M. Resche-Rigon d, e, M.D. Do f
a Centre de recherche Franco-Vietnamien sur la goutte et les maladies chroniques, centre médical Vien Gut, Ho Chi Minh City, Vietnam 
b Service de rhumatologie, centre Viggo Petersen, hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise Paré, 75010 Paris, France 
c Unité Inserm 1132, université Paris Diderot, 75010 Paris, France 
d Service de biostatistiques et information, hôpital Saint Louis, 75010 Paris, France 
e Unité Inserm 1153, université Paris Diderot, 75010 Paris, France 
f Center for Molecular Medicine, University of Medicine and Pharmacy, Ho Chi Minh City, Vietnam 

Auteur correspondant.

Résumé

Le but de cette étude prospective était d’identifier les facteurs de risque, incluant l’HLA-B*5801, de réactions cutanées sévères ou bénignes à l’allopurinol dans l’ethnie Kinh, majoritaire au Vietnam. Dix réactions sévères (syndromes de Lyell ou de Stevens-Johnson) furent identifiées dans les services de dermatologie d’Ho Chi Minh Ville (HCMV), 54 réactions bénignes dans ces même services et au centre médical Vien Gut (HCMV), spécialisé dans la prise en charge de la goutte, et 112 patients sans intolérance (pas de réaction dans les 3 mois suivant la dernière augmentation de posologie de l’allopurinol) furent recrutés au Vien Gut. Les données cliniques furent collectées de façon prospective et un typage HL* B5801 fut réalisé à l’aide du kit de détection PG5801 (Parmigene, Taiwan). L’HLA-B*85801, présent chez les 10 patients avec réaction sévère, a été trouvé très significativement (p<0,0001 ; odds ratio (OR) : 171 ; écart-type (ET) 95 % : 20 ; 7889) associé à ces accidents graves. Les autres facteurs de risque de réactions sévères rapportés dans la littérature (absence de goutte, sexe féminin, insuffisance rénale, hypertension artérielle, dyslipidémie, absence d’augmentation progressive de la posologie), mais pas la dose d’allopurinol, ont été confirmés. Pour les réactions bénignes, il n’y avait pas d’association à l’HLA*B5801. Seules l’absence d’augmentation progressive de l’allopurinol, l’hypertension artérielle et les dyslipémies leur étaient associées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The aim of this prospective study was to investigate risk factors, including HLA-B*5801, for mild (MCAR) and severe (SCAR) cutaneous reactions in the predominant Kinh ethnicity of Vietnam. Ten SCAR patients (toxic necrotic epidermolysis (TEN) and/or Stevens-Johnson syndromes) were recruited from hospital-based dermatology departments in Ho Chi Minh City (HCMC), 54 patients with MCARs from the same departments and from the Vien Gut medical center at HCMC, that is specialized in gout care, and 112 tolerant gouty patients (no skin reaction after at least 3 months from the last increment in allopurinol dose) at the Vien Gut. Clinical data were prospectively collected and HLA-B*5801 typing was done using PG5801 DNA detection kit (Pharmigene-Taiwan) according to manufacturer instruction. HLA*B5801 was present in the 10 TEN/Stevens Johnson patients and was significantly associated with SCARs (P<0.0001, OR 171; 95 % CI: 20; 7889). Other known factors such as female sex, non-gout, renal failure, hypertension, dyslipemia, lack of allopurinol titration, but not allopurinol dose were associated with SCARs. The only associations with MCARs were lack of allopurinol titration, hypertension and dyslipemia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allopurinol, Goutte, Toxidermies, HLA

Keywords : Allopurinol, Gout, Skin reaction, HLA


Plan


 Séance du 16 avril 2019.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 203 - N° 6

P. 442-448 - septembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Discussion suite à la communication : « Nouvelle stratégie de neuroprotection basée sur la chélation conservatrice du fer dans la maladie de Parkinson »
  • D. Devos
| Article suivant Article suivant
  • L’évaluation des politiques de santé publique
  • N. Brunner, E. Luciolli, P. Netter, P. Lefas, B. Vallet, P. Binder, A. Durrleman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.