Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Republication de : Efficacité du cerclage préventif indiqué sur des antécédents obstétricaux en cas de grossesse gémellaire - 11/09/19

Reprint of: Effectiveness of preventive cervical cerclage to prevent preterm birth in women with twin gestation with obstetrical history of late pregnancy loss or preterm birth

Doi : 10.1016/j.sagf.2019.09.001 
M. Métairie a, , D. Korb a, b, C. Morin a, T. Schmitz a, b, O. Sibony a
a Maternité, hopital Robert-Debré, AP–HP, 48, boulevard Sérurier 75019 Paris, France 
b Inserm U1153, équipe EPOPé, CRESS, DHU risques et grossesse, université Paris Descartes, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 11 septembre 2019

Résumé

Objectif

Évaluer l’efficacité du cerclage indiqué sur des antécédents en cas de grossesses gémellaires.

Méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective de cohorte de type exposées–non exposées, menée entre 2002 et 2017. Les patientes incluses présentaient une grossesse gémellaire avec au moins un antécédent de fausse couche tardive (FCT) ou d’accouchement prématuré (AP) avant 34SA. Deux groupes étaient comparés : « cerclage préventif » et « absence de cerclage préventif ». Le critère de jugement principal était le taux de prématurité avant 34SA. Les caractéristiques des femmes et de la grossesse ont été décrites et la survenue de prématurité avant 34SA a été comparée après ajustement sur des facteurs de confusion.

Résultats

Parmi les 1972 patientes présentant une grossesse gémellaire et ayant accouché à Robert-Debré entre 2002 et 2017, 69 (3,5 %) femmes avaient au moins un antécédent de FCT ou d’AP avant 34SA. Parmi elles, 20 (29 %) patientes ont été incluses dans le groupe « cerclage préventif » et 49 (71 %) dans le groupe « absence de cerclage préventif ». Les femmes du groupe « cerclage préventif » avaient des antécédents plus sévères. Le taux d’accouchements prématurés avant 34SA n’était pas différent entre les deux groupes (45,0 % versus 44,9 %, p=0,99, OR brut : 1,00 (0,35–2,83), OR ajusté : 1,06 (0,33–3,44)).

Conclusion

Le taux de prématurité avant 34SA en cas de grossesse gémellaire est similaire en cas de réalisation ou non d’un cerclage préventif chez les femmes présentant des antécédents de FCT ou d’AP. L’absence d’efficacité du cerclage doit être toutefois nuancée par le fait que les femmes du groupe cerclage avaient des antécédents obstétricaux plus sévères.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Evaluate the effectiveness of preventive cervical cerclage for twin pregnancy with obstetrical history.

Methods

Through this retrospective cohort study, subjects exposed between 2002 and 2017 were compared with unexposed ones. All patients who had twin pregnancy with at least one previous late pregnancy loss or prematurity before 34SA were included. Two groups were compared: “preventive cerclage” versus “no preventive cerclage”. The outcome was the prematurity before 34 gestation weeks (GW) rate.

Results

Among 1972 twin pregnancies registered between 2002 and 2017, 69 (3.5%) patients with at least one previous late pregnancy loss or prematurity before 34 GW, were part of the study. There were 20 (29.0%) women in the group “preventive cerclage” and 49 (71.0%) women in the group “no preventive cerclage”. Women in the “preventive cerclage” group had poorer obstetrical history. The rate of prematurity before 34GW was not significantly different between these both groups (45.0% versus 44.9%; P=0.99, crude OR: 1.00 (0.35–2.83), adjusted OR: 1.06 (0.33–3.44)).

Conclusions

The prematurity rate before 34GW, in twin pregnancies with a previous late pregnancy loss or preterm birth, is not different with or without preventive cervical cerclage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Grossesse gémellaire, Cerclage préventif, Prématurité, Fausse couche tardive

Keywords : Twin pregnancy, Preventive cervical cerclage, Preterm birth, Late pregnancy loss


Plan


 Cet article a fait l’objet d’une première publication dans Gynécologie obstétrique fertilité & sénologie 2019:47(3):286–90. j.gofs.2018.12.009.
☆☆ Travail présenté au congrès de la SFMP à Lyon le 19/10/2017.
☆☆☆ Travail présenté au congrès du CNGOF à Lille le 06/12/2017.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.