Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Long-term outcome of heart transplantation performed after ventricular assist device compared with standard heart transplantation - 19/09/19

Évaluation à long terme de la transplantation cardiaque effectuée après assistance ventriculaire comparativement à la transplantation cardiaque standard

Doi : 10.1016/j.acvd.2019.05.004 
Thibaut Petroni a, , Cosimo D’Alessandro b, Alain Combes c, Jean-Louis Golmard d, Nicolas Brechot c, Eleodoro Barreda b, Mojgan Laali b, Patrick Farahmand b, Shaida Varnous b, Pascale Weber b, Alain Pavie b, Pascal Leprince b
a Cardiology Department, ELSAN, Clinique du Pont de Chaume, 82000 Montauban, France 
b Department of Thoracic and Cardiovascular Surgery, Cardiology Institute, Pitié-Salpêtrière Hospital, UPMC, AP–HP, 75013 Paris, France 
c Intensive Care Unit, Cardiology Institute, Pitié-Salpêtrière Hospital, UPMC, AP–HP, 75013 Paris, France 
d Department of Biostatistics and Medical Information, Pitié-Salpêtrière Hospital, UPMC, AP–HP, 75013 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Data on the long-term outcome of heart transplantation in patients with a ventricular assist device (VAD) are scarce.

Aim

To evaluate long-term outcome after heart transplantation in patients with a VAD compared with no mechanical circulatory support.

Methods

Consecutive all-comers who underwent heart transplantation were included at a single high-volume centre from January 2005 until December 2012, with 5 years of follow-up. Clinical and biological characteristics, operative results, outcomes and survival were recorded. Regression analyses were performed to determine predictors of 1-year and 5-year mortality.

Results

Fifty-two patients with bridge to transplantation by VAD (VAD group) and 289 patients transplanted without a VAD (standard group) were enrolled. The mean age was 46±11 years in the VAD group compared with 51±13 years in the standard group (P=0.01); 17% of the VAD group and 25% of the standard group were women (P=0.21). Ischaemic time was longer in the VAD group (207±54 vs 169±60minutes; P<0.01). There was no difference in primary graft failure (33% vs 25%; P=0.22) or 1-year mortality (17% vs 28%; P=0.12). In the multivariable analysis, preoperative VAD was an independent protective factor for 1-year mortality (odds ratio 0.40, 95% confidence interval 0.17–0.97; P=0.04). Independent risk factors for 1-year mortality were recipient age>60 years, recipient creatinine, body surface area mismatch and ischaemic time. The VAD and standard groups had similar long-term survival, with 5-year mortality rates of 35% and 40%, respectively (P=0.72).

Conclusions

Bridge to transplantation by VAD was associated with a reduction in 1-year mortality, leading critically ill patients to similar long-term survival compared with patients who underwent standard heart transplantation. This alternative strategy may benefit carefully selected patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Peu de données sont disponibles concernant le devenir des patients transplantés après l’implantation d’un dispositif d’assistance ventriculaire (DAV).

Objectifs

Évaluer le devenir à long terme après transplantation cardiaque des patients implantés d’un DAV, comparativement aux patients transplantés sans dispositif.

Méthodes

Tous les patients consécutifs qui ont bénéficié d’une transplantation cardiaque entre janvier 2005 et décembre 2012 ont été inclus au sein d’un unique centre à haut volume, avec un suivi de 5 ans. Les caractéristiques cliniques, biologiques, les résultats opératoires, le devenir et la mortalité totale ont été relevés. Des analyses de régression ont été effectuées pour déterminer les facteurs prédictifs de mortalité à 1 et 5 ans.

Résultats

Cinquante-deux patients « DAV » et 289 patients « standards » transplantés sans DAV ont été inclus. L’âge moyen était de 46±11 ans dans le groupe DAV vs 51±13 ans dans le groupe standard (p=0,01) et 17% des patients DAV étaient de sexe féminin vs 25% (p=0,21). Le temps d’ischémie froide était plus long dans le groupe DAV (207±54 vs 169±60 min, p<0,01). Il n’y avait pas de différence de défaillance primaire du greffon (33% vs 25%, p=0,22) ou de mortalité à 1 an (17% vs 28%, p=0,12). Le DAV pré-transplantation était un facteur protecteur indépendant de mortalité à 1 an (OR 0,40 [0,17-0,97], p=0,04). Les facteurs de risque indépendants de mortalité à 1 an étaient l’âge du receveur>60 ans, la créatinine de receveur, le mismatch de surface corporelle et la durée d’ischémie. Les patients DAV et standards avaient une survie à long terme similaire, avec une mortalité à 5 ans respectivement de 35% et 40% (p=0,72).

Conclusions

Le pont vers la transplantation par un DAV était associé à une réduction de la mortalité à 1 an, conduisant les patients les plus critiques à une survie à long terme comparable à celle des patients transplantés de façon standard. Cette stratégie alternative est susceptible de bénéficier à une population de patients sélectionnés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Advanced heart failure therapies, Heart failure, Heart failure with reduced ejection fraction, Heart transplantation, Left ventricular assist device

Mots clés : Insuffisance cardiaque, Insuffisance cardiaque à fraction d’éjection altérée, Transplantation, Cardiaque, Traitements de l’insuffisance cardiaque avancée (dispositifs d’assistance, Ventriculaire gauche, Cœur artificiel total)

Abbreviations : Bi-VAD, CI, ECMO, LVAD, MCS, OR, VAD


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 112 - N° 8-9

P. 485-493 - août 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Major ischaemic and bleeding risks following current drug-eluting stent implantation: Are there differences across current drug-eluting stent types in real life?
  • Emmanuelle Schapiro-Dufour, Aurore Tricotel, Michel S. Slama, Pierre Ducimetière, Albert Trinh-Duc, Claude Sichel, Thien Le Tri, Hubert Galmiche, Rosemary Dray-Spira, Mahmoud Zureik
| Article suivant Article suivant
  • Improving quality of care in patients with decompensated acute heart failure using a discharge checklist
  • Damien Legallois, Laure Chaufourier, Katrien Blanchart, Jean-Jacques Parienti, Annette Belin, Paul Milliez, Rémi Sabatier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.