Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs de la voûte crânienne - 24/09/19

[31-657-A-10]  - Doi : 10.1016/S1879-8551(19)84382-8 
E. Alperin a : Interne, G. Boulouis a, b, c,  : Chef de clinique-assistant, V. Dangouloff-Ros c : Chef de clinique-assistant, E. Méary a, b : Praticien hospitalier, L. Legrand a, b : Praticien hospitalier, C. Mellerio a, b : Praticien hospitalier, L. Laouisset d : Radiologue, B. Devaux b, e : Professeur des Universités, praticien hospitalier, chef de service, C. Oppenheim a, b : Professeur des Universités, praticien hospitalier, J.-F. Meder a, b : Professeur des Universités, praticien hospitalier, chef de service, O. Naggara a, b, c : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Service d'imagerie morphologique et fonctionnelle, Université Paris V, Centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 
b Imaging Biomarkers of Brain Development and Disorders (IMA-BRAIN), Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) U894, 102, rue de la Santé, 75014 Paris, France 
c Service de radiologie pédiatrique, Hôpital Necker-Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 
d Imagerie médicale de l'Est francilien (IMEF), 94170 Le Perreux-sur-Marne, France 
e Service de neurochirurgie, Université Paris V, Centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 21
Iconographies 20
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les tumeurs et pseudotumeurs de la voûte crânienne sont des lésions fréquemment rencontrées dans la pratique courante, le plus souvent de découverte fortuite. Elles sont bénignes dans la majorité des cas (ou correspondent à des variantes anatomiques) mais lorsque découvertes, il convient d'écarter une lésion métastatique, une hémopathie ou de façon exceptionnelle une tumeur maligne primitive. L'analyse de ces lésions repose sur les principes fondamentaux d'interprétation des lésions osseuses associant des critères cliniques (âge, sexe, contexte traumatique ou chirurgical, maladie générale néoplasique) et des caractéristiques sémiologiques (caractère unique ou multiple ; aspect condensant, lytique ou mixte). Le bilan radiologique repose aujourd'hui sur deux examens : le scanner et l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Le scanner en raison de sa haute résolution spatiale permet une analyse fine des modifications architecturales osseuses de la lésion et de ses contours, ainsi que de l'aspect des tables interne, externe et du périoste. L'IRM étudie les rapports encéphaliques de la lésion, recherche un envahissement des tissus sous-cutanés et permet également une analyse de la nature tissulaire. Au terme de ce bilan, les lésions les plus fréquentes peuvent être reconnues avec certitude comme un ostéome, une plage de dysplasie fibreuse, un méningiome, un hémangiome, un kyste dermoïde ou épidermoïde. Devant une lésion tissulaire envahissant les parties molles, un granulome à éosinophile peut être évoqué mais un plasmocytome ou une métastase unique ne peuvent être écartés. Devant des lésions multiples, il convient d'évoquer en premier lieu des métastases ou un myélome multiple après 50 ans. Dans certains cas, une confirmation histologique par biopsie est nécessaire et certaines lésions symptomatiques peuvent nécessiter une exérèse chirurgicale. Nous proposons enfin un algorithme diagnostique permettant de discriminer en scanner les lésions les plus fréquentes à l'appui d'éléments sémiologiques spécifiques reposant sur des critères simples, reproductibles et utilisables dans la pratique quotidienne (trame osseuse lésionnelle et tissu osseux environnant).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Voûte crânienne, Tumeur osseuse, Pseudotumeur osseuse, Tumeur de la voûte crânienne, Scanner du crâne, IRM du crâne


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Diagnostic des ostéocondensations et des hyperostoses crâniennes
  • J. Ognard, C. Barberot, M. Garetier, F. Abed Rabbo, D. Ben Salem
| Article suivant Article suivant
  • Tumeurs hémisphériques intracrâniennes (approche nosologique et sémiologique en imagerie)
  • F. Bing, P. Bessou, A. Krainik, J.-F. LeBas, S. Grand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.