Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Épidémiologie de la tuberculose et politiques de lutte contre la tuberculose - 30/09/19

[6-019-A-32]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(19)89845-6 
J.-P. Guthmann a, , T. Comolet b, A. Trébucq c
a Département des maladies infectieuses, Santé publique France, 12, rue du Val d'Osne, 94415 Saint-Maurice cedex, France 
b Direction générale de la santé, 75350 Paris 07 SP, France 
c Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 01 octobre 2019

Résumé

Le nombre de nouveaux cas de tuberculose a été estimé à 10 millions en 2017 dans le monde, faisant de la tuberculose une préoccupation mondiale majeure de santé et de santé publique. L'importance de l'endémie tuberculeuse implique que l'ensemble des pays coordonne pour rendre la lutte la plus efficace possible. Les principes de la lutte antituberculeuse s'appuient en grande partie sur les déterminants de la transmission (caractéristiques du cas source et des contacts, conditions de l'exposition, pouvoir pathogène du bacille) et la description de l'épidémiologie de la tuberculose. Ainsi, la caractérisation précise des populations les plus à risque et des tendances épidémiologiques contribue à faire évoluer les stratégies de lutte. Au niveau mondial en 2017, l'incidence estimée de la tuberculose était de 133/100 000 habitants. Les pays avec les plus forts taux d'incidence de tuberculose se situent en Afrique et en Asie. En France, où l'incidence est faible, les disparités entre populations et zones géographiques appellent à ne pas ralentir les efforts de lutte antituberculeuse. Ces efforts reposent sur des principes simples : interrompre la transmission par l'identification et la prise en charge rapide des cas contagieux ; prévenir le développement de la maladie par des mesures directes (vaccination, traitement des infections latentes) ou indirectes (amélioration des conditions de vie). Pour mettre en cohérence ces principes sur le terrain, les pays disposent d'un cadre stratégique de maîtrise de la tuberculose élaboré par les organismes internationaux. En France, la lutte antituberculeuse est une responsabilité de l'État qui définit les normes, la stratégie, et pilote l'ensemble de la lutte. Les Agences régionales de santé sont responsables du pilotage du dispositif au niveau régional et les Centres de lutte antituberculeuse en assurent la mise en œuvre opérationnelle.


Mots-clés : Tuberculose, Épidémiologie, Surveillance, Contrôle, Santé publique


Plan


 Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes dans la version étendue de l'article disponible sur www.em-consulte.com/.


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.