Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pratique de l'ICSI en France - 28/03/08

Doi : 10.1016/S0368-2315(07)78738-0 
F. Olivennes
Médecine de la reproduction, hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg Saint-Jacques, 75679 Paris cedex 14, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Une enquête de pratique multicentrique a permis de faire un état des lieux sur les indications et la pratique de l'ICSI en France. Chacun des 101 centres français d'AMP a reçu un questionnaire, qui pouvait être rempli par l'équipe ou par chaque membre. Au total, 107 questionnaires ont été remplis. La moitié des médecins qui a répondu au questionnaire travaille dans le public, la moitié est biologiste. L'attitude pratiquée correspond essentiellement à la politique du centre. La grande majorité se base sur des valeurs inférieures à 500 000 ou 1 million de spermatozoïdes mobiles pour proposer une ICSI. Un peu moins de la moitié (47,15 %) des répondants pratique occasionnellement l'ICSI sur les tératospermies importantes alors que les autres paramètres du spermogramme pourraient permettre une FIV. Après un seul échec de fécondation à sperme normal, 89,70 % pratiquent l'ICSI.

Quand le sperme est altéré, 93,50 % des répondants essayent l'ICSI après un seul échec de FIV et 57,90 % après une tentative avec un faible taux de fécondation (<25 %). La moitié des centres pratiquent mi-FIV-mi-ICSI en cas de sperme limite. Pourtant, 98,01 % ne pensent pas que l'ICSI est plus performante que la FIV et devrait remplacer la FIV. Près de la moitié (44,71 %) des interrogés pratiquent entre 50 et 60 % d'ICSI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

A multicentre practices survey was conducted to produce an inventory of information on the practice of ICSI in France. Each of the 101 French centres offering medically assisted reproduction (MAR) were sent a questionnaire that could be filled in by the team or by each member.

A total of 107 questionnaires were returned. Half of the doctors who answered the questionnaire work in a public setting and half of them are biologists. The attitude of respondents was largely a reflection of the centre policy. The great majority use values lower than 500,000 or 1 million motile spermatozoa before offering ICSI treatment. Just under half (47.15 %) of respondents occasionally practise ICSI on significant cases of teratospermia while the other parameters of the semen analysis might allow IVF treatment. After a single fertilisation failure with normal sperm, 89.70 % offer ICSI treatment.

If the sperm is malformed, 93.50 % of respondents attempt ICSI after a single IVF failure and 57.90 % after an attempt with a low fertilisation rate (< 25 %). Half of the centres practise half-IVF-half-ICSI in cases of borderline semen. However, 98.01 % do not believe that ICSI is more effective than IVF and should replace IVF. Almost half (44.71 %) of those surveyed carry out ICSI treatments in between 50 and 60 % of cases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : AMP, Enquête de pratique, FIV, ICSI, Infertilité

Keywords : MAR, Practices survey, IVF, ICSI, Infertility


Plan

Plan indisponible

© 2007  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S3

P. 92-95 - février 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le vécu de l'homme infertile
  • M. Chevret-Méasson
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des azoospermies
  • E. Amar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.