Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quelle voie d’accouchement choisir après échec d’extraction par ventouse - 05/10/19

How to proceed after a failed vacuum delivery

Doi : 10.1016/j.gofs.2019.05.001 
M. Chamagne a, , E. Perdriolle-Galet a, b, C. Baumann c, O. Morel a, b, d
a Service d’obstétrique, maternité régionale universitaire, 10, rue du Dr Heydenreich, 54000 Nancy, France 
b Unité Inserm U947, laboratoire IADI, université de Lorraine, 54500 Vandoeuvre-les-Nancy, France 
c Unité ESPRI-Biobase Plateforme d’aide a la recherche clinique (PARC), CHRU de Nancy, rue du Morvan, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
d France PremUp Foundation, 75000 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Comparer la morbidité maternofoetale après échec d’extraction par ventouse en fonction de l’attitude choisie pour permettre la naissance : césarienne versus tentative de deuxième instrument.

Méthodes

Étude rétrospective monocentrique portant sur 172 cas d’échec de ventouse observés entre janvier 2006 et décembre 2014. Les paramètres étudiés étaient : la perte d’hémoglobine maternelle, les traumatismes périnéaux, le pH à la naissance, l’Apgar, la réanimation néonatale et la durée d’hospitalisation en néonatologie.

Résultats

La fréquence d’échec de ventouse était de 8,7 %. Lors de la réalisation d’un deuxième instrument (77,9 %), les mères présentaient plus de déchirures du 3° degré (13,4 % vs 0 % ; p=0,017) et plus d’épisiotomies (72,2 % vs 0 % ; p<0,0001). Il n’y avait pas de différence significative en termes d’hémorragie du post partum entre les groupes « césarienne » et « tentative de deuxième instrument ». Les caractéristiques néonatales n’étaient pas différentes entre les groupes « tentative de deuxième instrument » et « césarienne ». Les fœtus nés par césarienne après échec de deuxième instrument restaient plus longtemps hospitalisés en néonatologie que ceux nés par césarienne réalisée d’emblée après échec de ventouse (p=0,02). Ils étaient plus souvent intubés (p=0,04), convulsaient plus fréquemment (p=0,04), leur score d’Apgar était inférieur (p=0,03) et leur pH plus bas (p=0,017).

Conclusion

Comparée à la césarienne, la tentative d’un deuxième instrument augmente la morbidité maternelle mais ne semble pas augmenter pas la morbidité fœtale. L’échec de deuxième instrument accroît significativement la morbidité néonatale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Compare maternal and neonatal morbidity in patients delivered by a second instrument versus cesarean section after failed vacuum.

Methods

We performed a retrospective study between January 2006 and December 2014. Case notes of 172 failed vacuum deliveries were studied. The studied parameters were blood loss, perineal tears, pH, Apgar score, neonatal reanimation and length of stay in neonatology.

Results

The frequency of vacuum failure was 8.7%. The use of the second instrument (77.9%) was associated with a higher prevalence of third degree perineal tears (13.4% vs. 0%; P=0.017) and more episiotomy (72.2% vs. 0%; P<0.0001). There was no significant difference regarding post partum hemorrhage between cesarean section and second instrument delivery. There was no significant difference regarding neonatal morbidity between cesarean section and second instrument delivery after failed vacuum. When an attempted second instrument delivery failed, the risk of adverse neonatal outcome was increased: newborns had a significantly longer stay in a neonatal unit (2.4 versus 0.6 days; P=0.026), lower pH (P=0.017), lower Apgar scores (7.4 versus 8.8; P=0.0373), needed intubation (P=0.0471) and had seizures (P=0.04) more often.

Conclusion

Compared to cesarean section, the use of the second instrument increased maternal morbidity but doesn’t seem to increase neonatal morbidity. If the second instrument fails, neonatal morbidity is significantly increased.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ventouse, Échec d’extraction instrumentale, Morbidité maternofoetale, Forceps, Spatules, Césarienne

Keywords : Vacuum, Failed instrumental delivery, Maternal and neonatal outcome, Forceps, Spatula, Cesarean section


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 10

P. 718-725 - octobre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place de l’antibiothérapie en première intention en cas de bartholinite aiguë : à propos d’une série de 33 cas
  • C. Bertholdt, L. Andre, J. Germain, M. Soussoko, O. Morel, C. Mezan de Malartic
| Article suivant Article suivant
  • Crosse aortique droite isolée : caractéristiques du diagnostic anténatal, issues de grossesses et revue de la littérature
  • I. Bitumba, M. Lévy, J.-P. Bernard, Y. Ville, L.-J. Salomon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.