Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La théorie de la dissociation structurelle de la personnalité pour conceptualiser et traiter la psychose dissociative : deux études de cas - 06/10/19

The theory of the structural dissociation of the personality for the conceptualization and treatment of dissociative psychosis: Two case studies

Doi : 10.1016/j.amp.2018.04.013 
Olivier Piedfort-Marin
 Université de Lorraine, APEMAC/EPSAM EA 4360, Institut Romand de Psychotraumatologie, 21, Avenue de Montchoisi, 1006 Lausanne, Suisse 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Présenter une compréhension de la psychose dissociative selon la théorie de la dissociation structurelle de la personnalité.

Patients/méthodes

Nous présentons le cas d’un patient avec des épisodes répétés de psychose dissociative et celui d’une patiente avec une psychose dissociative postpuerpérale. Le traitement se fait selon la théorie de la dissociation structurelle de la personnalité en utilisant des méthodes hypnothérapeutiques.

Résultats

Le premier patient montre une amélioration sensible de la symptomatologie avec arrêt des hospitalisations. Le second cas montre une disparition totale des symptômes psychotiques en trois séances.

Conclusions

La théorie de la dissociation structurelle de la personnalité peut être utile pour la compréhension et le traitement de la psychose dissociative. Des techniques hypnothérapeutiques et hypno-imaginatives peuvent être recommandées pour traiter de tels patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

We present the theory of the structural dissociation of the personality as a way to conceptualize dissociative psychosis and illustrate this with two case studies. This theory was developed to help understand trauma related disorders, i.e. dissociative disorders. In line with Janet's work, this theory states that a traumatic event can lead to a division (dissociation) of the personality in two or more parts: an apparently normal part of the personality deals with daily life activities and avoids the traumatic memories, and one or more emotional parts of the personality stay fixated on the traumatic experience and can reach a certain autonomy as in dissociative identity disorder. Dissociative psychosis is understood as the intrusion of emotional parts into the apparently normal part, which gets overwhelmed, with psychotic-like intrusions. In the most severe cases, an emotional part takes over the executive role over a long period of time.

Patients/methods

The first case study is a male patient suffering from repetitive (at least once a year) psychotic episodes with a normal nonpsychotic functioning between episodes. Main psychotic symptoms are mystic delusions, verbal auditory hallucinations and disorganized thinking. Hypnotherapeutic interventions allowed an evaluation of a possible structural dissociation, which then led to the diagnostic of dissociative psychosis. A psychotherapy based on the theory of structural dissociation was then engaged. The second case study is a female patient with depersonalization disorder and a dissociative psychosis several weeks after the traumatic birth of her twin children. Psychotic symptoms were mystic, referential and persecutory delusions.

Results

In the first case, after three years of adapted psychotherapy, the patient showed no relapse of dissociative psychosis and did not need any hospitalization. A single risk of relapse was avoided with one session of adapted hypno-imaginative interventions. In the second case, after three sessions of hypnotherapeutic treatment based on the theory of the structural dissociation of the personality, the patient was symptom free, also at two and half years follow up.

Conclusions

The theory of the structural dissociation of the personality is useful in conceptualizing dissociative psychosis. Hypnotherapeutic and hypno-imaginative interventions with a light trance and adapted to this theory can be useful in the treatment of such a disorder. Such interventions can help clinicians enter the patient's inner world to better understand the meaning of the symptoms and then suggest a resolution for the trauma related emotional parts involved in the expression of the psychotic-like symptoms. We discuss the necessity of an official diagnostic for this disorder that could be better named reactive dissociative psychosis or reactive dissociative disorder with psychotic features. Clinicians need to be aware of this specific diagnostic that may benefit from specific psychotherapeutic interventions, probably better adapted than those needed for real psychotic disorders.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cas clinique, Historique, Hystérie dissociative, Hypnose, Psychothérapie, Traumatisme psychique, Trouble dissociatif de l’identité

Keywords : Clinical case, Dissociative hysteria, Dissociative psychosis, Historic, Hypnosis, Psychotherapy, Psychic trauma


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 177 - N° 8

P. 788-795 - octobre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rétablissement subjectif dans la schizophrénie : nouveauté ou renouveau ?
  • Mickaël Peoc’h, Yohan Trichet, Gwénola Druel
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l’autonomie sociale et de ses facteurs associés chez des patients tunisiens suivis pour schizophrénie
  • Anwar Mechri, Ines El Gharbi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.