Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intrauterine growth restriction, soluble fms-like tyrosine kinase-1 to placental growth factor ratio increase and preeclampsia - 06/10/19

Doi : 10.1016/j.jogoh.2019.05.007 
H. Boulanger a, , D. Drouin b, C. Largilliere b, G. Lefèvre c
a Department of Nephrology and Dialysis, clinique de l’Estrée, 93240, Stains, France 
b Department of Gynecology and Obstetrics, clinique de l’Estrée, 93240, Stains, France 
c Department of Biochemistry, Tenon hospital, 75020, Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Intrauterine growth restriction (IUGR) and preeclampsia (PE) share common features such as ischemic placental disease but also differ in their clinical expression regarding maternal diseases. The reason why IUGRremains isolated in some cases yet is followed by clinical manifestations of PE in other cases remains unexplained.

Case report

A 40-year old woman, gravida two, para one, experienced early-onset IUGR with a significant increase in the ratio of soluble fms-like tyrosine kinase 1 (sFlt-1) to placental growth factor (PlGF) but, surprisingly, without any maternal clinical manifestations of PE.

Conclusion

IUGR and a significant increase in sFlt-1/PlGF ratio without PE raise the issue of a missing factor enabling IUGR, a significant increase in sFlt-1/PlGF ratio, and PE to be linked.

Teaching points

(1) Early-onset IUGR and a significant increase in sFlt-1/PlGF ratio do not necessarily mean the onset of PE. (2) Combining early-onset IUGR and a significant increase in sFlt-1/PlGF ratio without PE raises the question of an additional factor responsible for the onset of PE.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Fetal growth restriction, Intrauterine growth restriction, Preeclampsia, Soluble fms-like, tyrosine kinase-1, Placental growth factor

Abbreviations : IUGR, PE, sFlt-1, PlGF, WG, HELLP, sEng


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 8

P. 695-697 - octobre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • In utero embolization for placental chorioangioma and neonatal multifocal hemangiomatosis
  • Sophie Hamouda, Jérome Soussan, Jean-Baptiste Haumonté, Florence Bretelle
| Article suivant Article suivant
  • Discordant immune complete heart block and growth restriction in dichorionic twin pregnancy with permanent pacemaker implantation of an 1140?g neonate
  • François Envain, David Vandendriessche, Wala Mehros, Véronique Houfflin-Debarge, Charles Garabedian, Thameur Rakza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.