Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Insuffisance surrénalienne secondaire : actualités diagnostiques et thérapeutiques : News in diagnosis and therapeutics of secondary adrenal insufficiency - 10/10/19

Doi : 10.1016/S0003-4266(19)30111-8 
Hélène Vinolas 1, Marc Lombès 2, Antoine Tabarin 3,
1 Service d’endocrinologie et diabétologie, CHU Henri-Mondor, 94010 Créteil, France 
2 Unité INSERM 1185, faculté de médecine Paris-Sud, 63 rue Gabriel-Péri, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 
3 Service d’endocrinologie, diabétologie et nutrition, CHU Bordeaux, hôpital Haut-Lévêque, 1, avenue Magellan, 33600 Pessac, France 

*Auteur correspondant. Adresse e-mail : antoine.tabarin@chu-bordeaux.fr (A. Tabarin).

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’immunothérapie anticancéreuse et le traitement par opioïdes sont de nouvelles causes iatrogènes d’insuffisance corticotrope (IC). En cas de traitement par immunothérapie, l’IC est plus fréquente lorsqu’il s’agit d’un traitement combiné. Quelques cas d’IC isolée ont été rapportés plus récemment, le plus souvent secondaire au traitement par anti-PD1 alors que les hypophysites sont plus fréquentes avec les anti-CTLA4. Une surveillance prolongée même après l’arrêt de l’immunothérapie est recommandée ; un cas d’IC transitoire a récemment été rapporté. La prévalence de l’IC secondaire aux opioïdes n’est pas encore précisément établie mais semble varier entre 5 et 20 %. Sa survenue semble corrélée à la posologie du traitement mais celle-ci est également discutée faute d’études prospectives rigoureuses. Le diagnostic de l’IC repose sur le dosage du cortisol à 8 heures et sur la réalisation d’un test au Synacthène®. Les résultats des nouvelles trousses d’immunodosage avec des anticorps monoclonaux semblent bien corrélés à ceux de la spectrométrie de masse (SM) et conduisent à reconsidérer à la baisse le seuil de 500 nmol/L pour le pic de cortisol après Synacthène. Pour le traitement de l’insuffisance surrénalienne (IS), de nouvelles formes d’hydrocortisone à libération modifiée sont à l’étude afin de mieux reproduire la sécrétion physiologique du cortisol. L’infusion continue sous-cutanée d’hydrocortisone (à l’aide de pompes à insuline) est la seule technique disponible pour restaurer la sécrétion nycthémérale du cortisol. Les résultats préliminaires sont très prometteurs mais restent réservés à des cas particuliers du fait de la complexité de l’adaptation individuelle des débits.

© 2019 Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Immunotherapy and opioids treatment are new causes of secondary adrenal insufficiency (SAI). Prevalence of SAI with immunotherapy is more frequent with combined therapy (8% vs 4 to 10% with CTLA4 blocking antibody and 1% with PD1 blocking antibody). Although hypophysitis are more frequently observed with CTLA4 blocking antibody, some cases of Isolated SAI have been reported in patients treated by PD1 blocking antibody. SAI could be transient, requiring long-term monitoring. The use of opioid analgesics is increasing in many countries, thus becoming a public health problem. Prevalence of opioid-related SAI is unclear but recent prospective studies reveal a prevalence between 5 and 20%. The main risk factor to develop this pathology is morphine-equivalent daily dose. Diagnosis relies on 8.00 am plasma cortisol measurement and cortisol increase after Synacthen® administration. Recent cortisol immuno-assays, in agreement with mass spectrometry, give lower reference values, encouraging reevaluation of the current cut-off of 500 nmol/L. New modified-release hydrocortisone preparations have been recently developed to better mimic the physiological cortisol rhythm and to improve compliance in adrenocortical deficient patients. Nowadays, continuous subcutaneous hydrocortisone infusion seems to be a unique replacement therapy allowing adequate circadian biorhythm but should be restricted to specific patients due to the complexity of this substituting strategy.

© 2019 Published by Elsevier Masson SAS. All rights reserved.

Cet article fait partie du numéro supplément Les Must de l’Endocrinologie 2019 réalisé avec le soutien institutionnel de Ipsen-Pharma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Insuffisance corticotrope, Immunothérapie, Opioïdes, Test au Synacthène, Pompes sous cutanée à hydrocortisone

Keywords : Secondary adrenocortical insufficiency, Immunotherapy, Opioids, Synacthen test, Subcutaneous hydrocortisone pumps


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 80 - N° S1

P. S1-S9 - septembre 2019 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Acromégalie : améliorer la prise en charge : Acromegaly: improving care
  • Héléna Mosbah, Thierry Brue, Philippe Chanson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.