Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contrôle périopératoire de la pression artérielle - 17/10/19

Perioperative management of blood pressure

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.09.010 
Maxime Nguyen 1, 2, Nicolas Nowolbiski 1, Audrey Martin 1, Loic Bartamian 1, Pierre-Grégoire Guinot 1, 2,
1 CHU de Dijon, Department of Anaesthesiology and Intensive Care, 2, boulevard Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 21000 Dijon, France 
2 University of Burgundy, Research Centre LNC-UMR1231 and LabEx LipSTIC, Lipness Team, Inserm, Dijon, France 

Pierre-Grégoire Guinot, CHU de Dijon, Department of Anaesthesiology and Intensive Care, 2, boulevard Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 21000 Dijon, France.CHU de Dijon, Department of Anaesthesiology and Intensive Care2, boulevard Maréchal-de-Lattre-de-TassignyDijon21000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 17 octobre 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

L’hypotension artérielle périopératoire est fréquente. Elle est associée à la survenue de décès, de lésions rénales, myocardiques et cérébralesBien qu'il n’existe pas de définition consensuellel’effet de l’hypotension artérielle est connu comme étant la résultante d’un effet seuil et temps (plus de 10min en dessous de 80mmHg de pression artérielle moyenne (PAM)). Il convient d’individualiser les objectifs en fonction du terrain du patient et du risque opératoire. Chez le sujet sain, une PAM de 60–65mmHg semblerait suffisante, alors que chez le sujet avec un risque opératoire plus élevé, une PAM supérieure à 75–80mmHg et/ou des variations inférieures à 10–20 % de la valeur de base semble plus pertinente. En présence d’une hypotension artérielle périopératoire, le surdosage en hypnotique est à proscrire. Par la suite, il convient de corriger un bas débit cardiaque par expansion volémique, et/ou de corriger une baisse des résistances vasculaires par vasopresseur. Le débit cardiaque doit être monitoré chez les patients à risque, afin d’adapter le traitement à ces différentes composantes hémodynamiques. Les deux vasopresseurs de choix sont l’éphédrine et la noradrénaline, du fait de leur actions α et β combinées; une administration en débit continu est à privilégier (sauf pour l’éphédrine). Les vasopresseurs peuvent être administrés par voie veineuse périphérique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Perioperative arterial hypotension is common. It is associated with death, kidney, myocardial and brain damage. There is no consensus definition, but the effect of low blood pressure is known to be the result of a threshold and time effect (more than 10min below 80mmHg mean blood pressure (MAP)). The objectives should be individualised according to the patient and the surgical risks. In healthy patients, a MAP of 60–65mmHg would appear to be sufficient, whereas in patients with a higher surgical risk, a MAP greater than 75–80mmHg and/or variations of less than 10–20% of the baseline value is more relevant. In the presence of perioperative hypotension, hypnotic overdosage should be ruled out. Thereafter, it is necessary to treat a low cardiac output by volume expansion, and/or to treat a decrease in systemic vascular resistance with vasopressors. In patients at risk, cardiac output must be monitored in order to adapt haemodynamic treatment to these different components. The two vasopressors of choice are ephedrine and norepinephrine, due to their combined actions α and β. Continuous infusion (except for ephedrine) by peripheral venous route should be preferred.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypotension, Périopératoire, Monitorage, Vasopresseur, Débit cardiaque, Complications postopératoires

Keywords : Hypotension, Perioperative, Monitoring, Vasopressor, Cardiac output, Postoperative complications


Plan


© 2019  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.