Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Démarche diagnostique du cancer de la prostate : épidémiologie, facteurs de risque, détection précoce, biopsies - 22/10/19

[18-560-A-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0953(19)87943-8 
G. Ploussard a, b, , F. Rozet c, X. Rebillard d, P. Mongiat-Artus e
a Service d'urologie, Clinique La Croix du Sud, 52, chemin de Ribaute, 31130 Quint-Fonsegrives, France 
b Institut universitaire du cancer Toulouse, Oncopole, Toulouse, France 
c Service d'urologie, Institut Mutualiste Montsouris, Paris, France 
d Service d'urologie, Clinique Beausoleil, Montpellier, France 
e Service d'urologie, CHU Saint-Louis, AP-HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus fréquent chez l'homme et la troisième cause de mortalité par cancer. Sa prise en charge diagnostique s'est cependant modifiée au cours des dernières années, avec un impact épidémiologique net (baisse du nombre de biopsies, réduction de la mortalité). La controverse sur le dépistage par le prostatic specific antigen (PSA) du CaP existe, avec une meilleure compréhension de la stratégie de détection précoce (démarche individualisée, et non de santé publique) et la confirmation à long terme de la réduction de la mortalité spécifique par CaP grâce à cette stratégie. Cette stratégie est basée sur l'histoire familiale, le test PSA et le toucher rectal. De nombreux marqueurs moléculaires, sanguins ou urinaires, ont été développés dans le but de s'affranchir des limites du test PSA, sans traduction clinique pour le moment. Les avancées se situent plutôt dans le domaine de l'imagerie. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) avant biopsie est maintenant recommandée car, associée à la réalisation de biopsies ciblées, elle améliore la détection des CaP cliniquement significatifs. La place des biopsies systématiques, essentiellement effectuées par voie transrectale, reste importante du fait des limites encore présentes de l'IRM (accès, expérience du radiologue, faux négatifs).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cancer de la prostate, Diagnostic, Dépistage, Biopsies, Épidémiologie


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hyperplasie bénigne de la prostate
  • L. Bastien, R.O. Fourcade, B. Makhoul, P. Meria, F. Desgrandchamps
| Article suivant Article suivant
  • Anatomie pathologique du cancer de prostate
  • G. Fromont

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.