Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stabilité à – 20 °C des collyres antibiotiques renforcés (amikacine, ceftazidime, vancomycine) - 29/03/08

Doi : JFO-10-2007-30-8-0181-5512-101019-200704847 

V. Chédru-Legros [1],

M. Fines-Guyon [2],

A. Chérel [1],

A. Perdriel [1],

F. Albessard [3],

D. Debruyne [3],

F. Mouriaux [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Stabilité à – 20 °C des collyres antibiotiques renforcés (amikacine, ceftazidime, vancomycine)

Introduction : La kératite bactérienne nécessite un traitement d’urgence par un ou des collyres antibiotiques renforcés. Cependant la disponibilité de ce type de collyre pose problème car ils sont habituellement préparés de façon extemporanée à la demande. Notre objectif est de mettre en place et de valider une fabrication de « masse » par la pharmacie, conforme aux Bonnes Pratiques de Préparations, et de limiter les contraintes organisationnelles.

Matériels et méthodes : Trois antibiotiques ont été retenus : ceftazidime à 5 % (50 mg/ml), amikacine à 5 % (50 mg/ml) et vancomycine à 5 % (50 mg/ml). Les collyres ont été préparés en salle blanche, puis stockés à – 20 °C pendant 75 jours. Durant cette période, des contrôles physico-chimiques, pharmacologiques et bactériologiques ont été réalisés.

Résultats : L’utilisation de ceftazidime à 5 % dans du chlorure de sodium à 0,9 %, de l’amikacine à 5 % dans du chlorure de sodium à 0,9 % et de la vancomycine dans du glucose à 5 % permettent d’obtenir un pH respectivement de 6,47, de 6,51 et de 3,77 et une osmolalité respectivement de 488 mOsm/L, de 367 mOsm/L et de 351 mOsm/L, valeurs acceptables pour la tolérance oculaire. Au cours des 75 jours, aucune diminution significative des concentrations d’amikacine, de ceftazidime et de vancomycine à – 20 °C n’a été notée. Tous les collyres étaient stériles du jour de la fabrication jusqu’au 75e jour.

Conclusion : Cette étude montre que la fabrication de « masse » de collyres renforcés congelés à – 20 °C sur une période de 75 jours est possible pour l’amikacine, la vancomycine et la ceftazidime. Après dispensation, ils doivent être stockés à 4 °C et utilisés dans les trois jours.

Abstract

Fortified antibiotic (vancomycin, amikacin and ceftazidime) eye drop stability assessment at –20 °C

Introduction: Fortified antibiotic ophthalmic solutions are regularly administered as an immediate treatment for bacterial keratitis. Fortified antibiotics used to be self-prepared by nurses. To solve this problem, pharmacy staff studied the stability of three 5% solutions of vancomycin, amikacin, and ceftazidime prepared in aseptic conditions from parenteral antibiotic solutions.

Material and methods: Solutions were frozen at –20 °C. Each solution were examined before storage and over a 75-day period. Ceftazidime and amikacin were diluted in 0.9% sodium chloride and vancomycin in 5% dextrose. Over a 75-day period, physical and pharmacological (absorbance spectra) properties and the sterility of each stock solution were studied.

Results: The pH of amikacin (6.51), ceftazidime (6.47), and vancomycin (3.77) remained stable during the 75-day period. Osmolarities also remained stable (367, 488, and 351 mOsm/L, respectively). There were no significant differences in the concentration, osmolarity, and pH of the three antibiotic solutions before storage and after 75 days of freezing. Over a 75-day period, the stability of amikacin, ceftazidime, and vancomycin remained constant; no contamination was detected before storage and after 75 days.

Conclusion: Topical fortified antibiotic solutions can be stored for 75 days at –20 °C (15 days quarantine). After this time, these eye-drops should be stored at 4 °C and should be discarded after 3 days.


Mots clés : Collyre , antibiotique , préparation pharmaceutique , stabilité , congélation

Keywords: Ophthalmic solution , antibiotics , pharmaceutical preparations , stability , freezing


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 8

P. 807-813 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Expression des facteurs apoptotiques Bax et Bcl-2 dans la conjonctive des patients diabétiques : étude préliminaire
  • T. Khalfaoui, O. Beltaief, O. Meddeb Amel
| Article suivant Article suivant
  • Scar sarcoidosis : une entité exceptionnelle en ophtalmologie
  • X. Burelle, C. Dot, J. Margery, O. Henckes, P. Wary, J.-P. Barberot, D. Meurie, J.-M. Dot, F. May

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.