Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le risque cornéen grave dans la chirurgie du ptôsis : à propos de six cas - 29/03/08

Doi : JFO-11-2007-30-9-0181-5512-101019-200704592 

T. Maalouf,

J.-L. George

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le risque cornéen grave dans la chirurgie du ptôsis : à propos de six cas

Objectif : Évaluer la fréquence du risque cornéen grave des patients opérés de ptôsis et préciser les facteurs favorisants

Population et méthode : Étude rétrospective, relevant six cas de complications cornéennes graves parmi 3 500 patients opérés de ptôsis sur une période de 20 ans. Toutes les catégories cliniques et étiologiques de ptôsis ont été opérées avec le respect préalable des contre-indications opératoires. Les quatre techniques de chirurgie du ptôsis ont été pratiquées (résection du releveur, chirurgie d’aponévrose, résection conjonctivo-Mullérienne et suspension). Le recueil des complications cornéennes graves a été réalisé via l’examen des dossiers d’hospitalisation.

Résultats : Six complications cornéennes graves chez 4 hommes et 2 femmes ont été relevées. Deux complications ont abouti à une chirurgie radicale (éviscération) et 4 ont nécessité des soins prolongés en hospitalisation avec parfois le recours à une blépharorraphie médio interne. Ces complications ont été enregistrées dans le cas des ptôsis congénitaux malformatifs associés à un trouble oculomoteur et un cas de paralysie congénitale du III. Le jeune âge semble constituer un facteur de risque particulier, le délai de survenue de la complication semble être différé et des facteurs favorisants ont été notés comme le décalage oculomoteur associé, la blépharoconjonctivite et la sécheresse oculaire grave et le milieu professionnel particulier.

Conclusion : Le risque cornéen grave dans la chirurgie du ptôsis est rare. Le délai de survenue de cette complication éventuelle peut être différé par rapport à la date initiale de la chirurgie. Le ptôsis congénital sévère associé à un trouble oculomoteur semble présenter un risque opératoire plus grave. L’association du ptôsis à des facteurs favorisants augmente le risque de survenue de complication cornéenne.

Abstract

Serious corneal complication after ptosis surgery. Six case reports

Purpose: To assess the occurrence of serious corneal complications in ptosis surgery and identify their determining factors.

Patients and methods: Retrospective study conducted on 3,500 patients over 20 years. All the clinical and etiological types of ptosis were treated in compliance with operative contraindications. All four techniques of ptosis surgery were performed (anterior levator resection, the anterior levator aponeurotic approach, Muller’s muscle shortening, and brow suspension). Data regarding serious corneal complications were collected using hospital patient records.

Results: Six serious corneal complications were noted in four males and two females. Evisceration was necessary in two cases and prolonged hospital care in four cases, requiring occasional medial tarsorrhaphy surgery. Complications were observed in malformed congenital ptosis associated with an oculomotor disorder and in one case of congenital III paralysis. Young age seems to be a particular risk. Corneal complications can occur long after initial surgery. Predisposing factors were noted such as an associated oculomotor disorder, blepharoconjunctivitis, severe eye dryness, and specific working environments.

Conclusion: Serious corneal complications in ptosis surgery are rare. However, a risk may occur long after initial surgery. Congenital malformation ptosis associated with oculomotor disorder seems to present a higher risk of corneal complication in combination with specific predisposing factors.


Mots clés : Chirurgie du ptôsis , complication cornéenne

Keywords: Ptosis surgery , corneal complication


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 9

P. 893-898 - novembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Voies d’abord craniofaciales des tumeurs orbitaires et découpe osseuse ultrasonique
  • A. Gleizal, J.-C. Béra, B. Lavandier, J.-L. Béziat
| Article suivant Article suivant
  • Kératocône unilatéral en miroir chez des jumeaux monozygotes
  • C. Aknin, J.-F. Allart, J.-F. Rouland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.