Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Utilisation du mélange protoxyde d’azote-oxygène lors du sondage des voies lacrymales chez l’enfant - 29/03/08

Doi : JFO-11-2007-30-9-0181-5512-101019-200600795 

E. Lala-Gitteau,

S. Majzoub,

P.-J. Pisella

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Utilisation du mélange protoxyde d’azote-oxygène lors du sondage des voies lacrymales chez l’enfant

Introduction : L’imperforation lacrymo-nasale congénitale concerne plus de 6 % des nourrissons. Alors que certains préconisent un sondage lacrymo-nasal sous anesthésie générale à partir de l’âge d’un an en l’absence de résolution spontanée, d’autres optent pour un sondage précoce dès l’âge 4 à 6 mois sous anesthésie topique. Nous présentons le sondage lacrymo-nasal sous inhalation de MEOPA, mélange équimolaire de protoxyde d’azote et d’oxygène, comme une alternative thérapeutique.

Patients et méthodes : Nous avons réalisé une étude descriptive prospective incluant 63 patients (75 yeux) ayant eu un sondage lacrymo-nasal sous inhalation de MEOPA entre mars 2005 et mars 2006, en consultation. L’efficacité a pu être évaluée par l’observation du personnel médical, des parents et la faisabilité du geste.

Résultats : Les enfants étaient âgés de 4 à 28 mois (âge moyen de 11 mois 1/2). Une résolution des symptômes a été effective dans 79 % des cas après un sondage unique. Aucun incident n’a été observé. En cas d’échec, un sondage avec intubation lacrymo-nasale sous contrôle endoscopique et sous anesthésie générale a été effectué (21 % des cas à un âge moyen de 17 mois 1/2).

Discussion : L’administration au masque facial de MEOPA répandue en pédiatrie est d’utilisation simple, rapide, peu risquée, peu coûteuse et efficace.

Conclusion : L’utilisation du mélange protoxyde d’azote-oxygène lors du sondage des voies lacrymales chez l’enfant pourrait être une bonne alternative thérapeutique permettant d’épargner la douleur aux plus petits et l’anesthésie générale aux plus grands.

Abstract

Use of MEOPA during nasolacrimal duct probing in children

Background: Congenital nasolacrimal duct obstruction affects more than 6% of newborns. Whereas some recommend nasolacrimal probing under general anesthesia from 1 year of age when the condition does not spontaneously resolve, some decide in favor of early probing from 4 to 6 months of age with topical anesthesia. We present nasolacrimal probing with inhalation of MEOPA, an equimolar mixture of nitrous oxide and oxygen, as a therapeutic alternative.

Patients and methods: We conducted a descriptive, prospective study including 63 children (75 eyes) who had nasolacrimal duct probing with inhalation of MEOPA between March 2005 and March 2006, in consultation. Efficacy was estimated by the observation of medical staff and parents and by the feasibility of the probing procedure.

Results: Children were 4-28 months old (mean age, 11.5 months). Symptoms resolved spontaneously in 79% of cases after only one probing. No incident was observed. In case of failure, probing with nasolacrimal intubation with nasal endoscopy and general anesthesia was done (21% of cases, mean age, 17.5 months).

Discussion: Administration of MEOPA, by inhalation with a facial mask, is already used for minor pediatric surgical procedures. It is simple to use, fast, low-risk, inexpensive, and effective.

Conclusion: Use of MEOPA in nasolacrimal duct probing in children could be a good alternative, making it possible to alleviate pain in the youngest children and general anesthesia in the oldest.


Mots clés : Imperforation lacrymo-nasale , sondage lacrymo-nasal , analgésie , protoxyde d’azote , épiphora

Keywords: Congenital nasolacrimal duct obstruction , nasolacrimal probing , analgesia , nitrous oxide , epiphora


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 9

P. 924-927 - novembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du bilan étiologique des occlusions veineuses rétiniennes du sujet âgé de moins de 60 ans
  • N. Salaun, M.-N. Delyfer, M.-B. Rougier, J.-F. Korobelnik
| Article suivant Article suivant
  • Évolution naturelle sur cinq ans d’un mélanome choroïdien de petite taille chez un patient monophtalme
  • M. Fauquembergue, L. Kodjikian, P. Chauvel, F. Bacin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.