Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Peut-on encore réaliser des rotations instrumentales par spatules de Thierry ? Étude préliminaire chez la primipare - 29/03/08

Doi : 10.1016/j.jgyn.2007.03.013 

O. Parant,

C. Simon,

J. Capdet,

Y. Tanguy Le Gac,

J.-M. Reme

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résumé

But

Étudier les conséquences périnéales et néonatales immédiates des rotations instrumentales par spatules de Thierry chez la primipare et comparer les lésions périnéales à celles de l'expulsion occipitosacrée (OS).

Matériels et méthodes

Toutes les primipares ayant accouché par voie basse au CHU de Toulouse de décembre 2005 à juin 2006, d'un singleton en variété postérieure persistante ont été incluses (49 patientes). Le mode d'accouchement était : 1) sept voies basses avec dégagement spontané OS (14,3 %) ; 2) rotations instrumentales par spatules (30,6 %) ; 3) 27 extractions par spatules en OS (55,1 %). Les paramètres maternofœtaux ont été enregistrés de manière prospective.

Résultats

L'indication de l'application instrumentale était un défaut de progression dans 71,4 % des cas (n = 30) et une suspicion d'asphyxie périnatale dans 28,6 % (n = 12). Dans le groupe « rotation », la seule déchirure périnéale observée était une déchirure du troisième degré (6,6 %) alors que dans le groupe « extraction en OS », sept déchirures (26 %) sont survenues, dont trois sévères. Les lésions pédiatriques céphaliques superficielles sont fréquentes (26,6 % après rotation versus 11,6 % après extraction en OS). Aucune lésion traumatique sévère n'a cependant été constatée.

Conclusion

La rotation instrumentale par spatules paraît moins préjudiciable pour le périnée maternel que l'extraction en OS, sans pour autant majorer les complications néonatales. Ces résultats préliminaires doivent être confirmés par d'autres travaux.

Abstract

Abstract

Objectives

To study immediate perineal and neonatal outcomes after instrumental rotational performed with Thierry's spatula among primiparous, and compare subsequent perineal tear with occiput posterior position delivery.

Materials and methods

The study was performed from December 2005 to June 2006 at Paule-de-Viguier hospital (Toulouse university hospital) including all persistent occiput posterior vaginal deliveries among primiparous (49 patients). Mode of delivery was: 1) seven patients with spontaneous occiput anterior vaginal delivery (14.3%); 2) seven patients with rotational extraction using spatula with occiput anterior delivery (30.6%); 3) twenty-seven patients with instrumental extraction and occiput posterior delivery (55.1%). Maternal and fetal parameters were studied prospectively.

Results

Spatula was performed for failure of progress in 71.4% of cases (n = 30) and for no reassuring fetal status in 28.6% of cases (n = 12). In “rotational group”, only one perineal tear was observed (Third degree) (6.6%) versus seven in “occiput posterior extraction group” (26%) with three severe perineal lacerations. Neonatal superficial lesions are frequent (26,6% after rotation versus 11.6% after occiput posterior extraction). None severe traumatic tears were observed.

Conclusion

Instrumental rotation using Thierry's spatula seems to be less deleterious for maternal perineum than occiput posterior extraction, without increasing neonatal complications. Theses preliminary results have to be confirmed by more important prospective works.


Mots clés : Spatules de Thierry , Extraction instrumentale , Variété postérieure persistante , Lésions périnéales

Keywords: Thierry's spatulas , Instrumental extraction , Persistent occiput posterior position , Perineal tear


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 6

P. 582-587 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Femme enceinte et accidentologie routière : intérêt de l'approche numérique. Application à un choc frontal au troisième trimestre de la grossesse avec analyse de l'effet de la ceinture de sécurité
  • J. Delotte, M. Behr, L. Thollon, P.-J. Arnoux, P. Baque, A. Bongain, C. Brunet
| Article suivant Article suivant
  • Les victimes d'abus sexuels : éléments médicolégaux et suites judiciaires (analyse de 756 cas)
  • P. Saint-Martin, M. Bouyssy, A. Jacquet, P. O'Byrne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.