Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie rénale chronique : prévention des risques de iatrogénies médicamenteuses et dépistage de la maladie - 06/11/19

Prevention of iatrogenic risk and screening of chronic kidney disease

Doi : 10.1016/j.nephro.2019.04.003 
Daniel Vasmant a, b,
a Académie nationale de pharmacie, 4, avenue de l’Observatoire, 75270 Paris cedex 06, France 
b Réseau de néphrologie d’Île-de-France (Rénif), 3-5, rue de Metz, 75010 Paris, France 

Correspondance. 3, rue de Metz, 75010 Paris, France.3, rue de MetzParis75010France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dix pour cent de la population mondiale est concernée par les maladies rénales chroniques qui peuvent conduire à l’insuffisance rénale. En France, près de trois millions de personnes sont concernées, dont la moitié d’entre eux ne sont pas diagnostiqués, 85 000 personnes sont en dialyse ou en attente de greffe rénale. Chaque année, 11 000 nouveaux diagnostics d’insuffisance rénale sévère sont posés, dont un tiers n’avait pas été pris en charge auparavant. L’insuffisance rénale est en constante augmentation, en raison du vieillissement de la population et de la recrudescence des maladies chroniques, notamment l’obésité et les maladies cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle et le diabète, deux pathologies qui altèrent la fonction rénale. Le pharmacien, acteur de proximité, est bien placé pour aider les patients à adhérer à leur traitement et le gérer au mieux de leur qualité de vie. C’est au pharmacien de vérifier les posologies en fonction du degré d’atteinte rénale, idéalement noté sur l’ordonnance ou, à défaut, en demandant au patient les résultats de ses examens biologiques récents. La consultation du dossier pharmaceutique et, à terme, du dossier médical partagé, permettra, dans une gestion concertée du parcours de soins du patient, de détecter aussi d’éventuelles interactions médicamenteuses. En dispensant les médicaments prescrits, le pharmacien peut également mettre en garde contre ceux notoirement connus pour leur néphrotoxicité, plus particulièrement les anti-inflammatoires non stéroïdiens. En cas de produits en vente libre, le pharmacien peut dissuader une personne à risque de prendre certains médicaments contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens, y compris l’aspirine et l’ibuprofène. Du fait de leur toxicité rénale potentielle, le pharmacien est compétent pour alerter, notamment sur certains compléments alimentaires, des produits de phytothérapie, et est légitime pour participer aux campagnes de dépistage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Ten percent of the world's population is affected by chronic kidney disease that can lead to kidney failure. In France, nearly three million people are concerned, half of whom are undiagnosed, 85,000 people are on dialysis or waiting for a kidney transplant. Each year, 11,000 new diagnoses of severe renal failure are made, one third of which had not been treated before. Kidney failure is constantly increasing due to the aging of the population and the resurgence of chronic diseases, including obesity and cardiovascular diseases such as high blood pressure and diabetes, two conditions that impair renal function. The pharmacist, a local actor, is well placed to help patients adhere to their treatment and manage it to the best of their quality of life. It is up to the pharmacist to check the dosages according to the degree of renal involvement, ideally noted on the prescription or, failing that, by asking the patient the results of his recent biological examinations. The consultation of the pharmaceutical file and, ultimately, the shared medical file, will make it possible, in a concerted management of the patient's care pathway, to also detect possible drug interactions. By dispensing the prescribed drugs, the pharmacist can also warn against those known to be known for their nephrotoxicity, especially nonsteroidal anti-inflammatory drugs. In the case of over-the-counter products, the pharmacist may discourage a person at risk from taking certain drugs containing nonsteroidal anti-inflammatory drugs, including aspirin and ibuprofen. Because of their potential renal toxicity, the pharmacist is competent to alert, especially on certain food supplements, herbal products, and is legitimate to participate in screening campaigns.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Adaptation posologique, Automédication, Maladie rénale chronique, Médicament, Pharmacien, Prévention, Recommandation

Keywords : Chronic renal disease, Dosage adjustment, Medicinal product, Pharmacist, Prevention, Recommendation, Selfmedication


Plan


 Dans le cadre de la journée mondiale du Rien 2019, l’Académie nationale de pharmacie a créé un groupe de travail sur le thème « Maladie rénale chronique : prévention des risques de iatrogénies médicamenteuses et dépistage de la maladie ». Ce groupe était constitué de pharmaciens d’officine, de pharmaciens officinaux, de biologistes, de médecins et d’ordinaux, tous membres de l’Académie. Des experts pharmacologues, néphrologues et des associations de patients ont été auditionnés. Le texte qui fait l’objet de l’article a été adopté par le Conseil de l’Académie Nationale de Pharmasie et présenté en séance plénière le 12 mars 2019.


© 2019  Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 6

P. 465-467 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un syndrome néphrotique chez un patient porteur d’une polyarthrite rhumatoïde : à propos d’un cas
  • Adrien Daniel, Jean-Baptiste Gibier, Raymond Azar
| Article suivant Article suivant
  • Note de l'éditeur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.