Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie diagnostique des tumeurs bénignes du rein de l'adulte - 06/11/19

[34-117-A-15]  - Doi : 10.1016/S1879-8543(19)79983-2 
O. Hélénon a,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, S. Bodard a : Interne, S. Vandeventere a : Chef de clinique-assistant, D. Eiss a : Praticien attaché, S. Poirée a : Praticien attaché, J.-M. Correas a : Professeur des Universités, praticien hospitalier, F. Audenet b : Maître de conférence des Universités, praticien hospitalier, A. Vieillefond c, V. Verkarre d
a Service de radiologie adulte, Hôpital Necker, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France 
b Service d'urologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
c Service d'anatomie pathologique, Hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75679 Paris cedex, France 
d Service d'anatomopathologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 07 novembre 2019

Résumé

Le diagnostic des tumeurs bénignes du rein de l'adulte est dominé par l'imagerie de l'angiomyolipome qui reste aujourd'hui la seule tumeur rénale à pouvoir être caractérisée avec une spécificité voisine de 100 %. Ce diagnostic est rendu possible dans la majorité des cas par les caractéristiques de densité ou de signal du tissu adipeux qui le compose, mais doit obéir à des règles techniques et à des critères très stricts. La deuxième tumeur bénigne en fréquence est représentée par l'oncocytome dont le diagnostic de certitude sur les seules données de l'imagerie ne peut être que fortement suspecté dans les formes les plus typiques. Les autres tumeurs bénignes sont beaucoup plus rares, voire exceptionnelles. Leur diagnostic est en règle histologique, après exérèse chirurgicale ou à partir d'un prélèvement biopsique. Au plan sémiologique, elles appartiennent généralement au groupe des tumeurs indéterminées, dans lequel la proportion de cancer est nettement prédominante.


Mots-clés : Rein, Tumeurs bénignes, Angiomyolipome, Oncocytome, Néphrome kystique, Tumeur mixte épithéliale et stromale, Adénome métanéphrique, Réninome, Léiomyome, Hémangiome caverneux


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.