Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La prothèse totale de hanche en ambulatoire est-elle un facteur de complications précoces et de ré-hospitalisations ? Étude rétrospective de 50 cas avec groupe contrôle - 07/11/19

Does performing outpatient total hip arthroplasty contribute to early complications and readmissions? Retrospective case-control study of 50 patients

Doi : 10.1016/j.rcot.2019.09.025 
Charlotte Crampet a, , Harold Common a, Emma Bajeux b, Antoine Bourgoin a, Hervé Thomazeau a, Jean-Louis Polard a

La Société d’orthopédie de l’Ouest (SOO)c

a Service de chirurgie orthopedique et traumatologique, CHRU de Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes, France 
b Unité d’épidémiologie et de Santé Publique, CHRU de Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes, France 
c 18, rue de Bellinière, 49800 Trélazé, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les progrès anesthésiques et chirurgicaux autorisent la réalisation d’arthroplasties totales de hanche en ambulatoire. L’objectif de cette étude est d’en montrer la faisabilité dans une population sélectionnée par comparaison à un groupe en hospitalisation traditionnelle en analysant la durée d’hospitalisation cumulée, les complications et les ré-hospitalisations.

Matériel et méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective, mono-opérateur, continue menée entre octobre 2016 et mai 2018, incluant des prothèses totales de hanche (PTH) de première intention implantée chez des patients majeurs dont l’état de santé et le niveau de compréhension permettaient aussi bien la prise en charge en ambulatoire qu’en hospitalisation. Deux groupes ont été constitués. Les patients ambulatoires bénéficiaient d’une séance d’éducation thérapeutique préopératoire. Le protocole d’anesthésie et la technique chirurgicale étaient identiques dans les deux groupes.

Résultats

Cinquante patients ambulatoires ont été comparés à 77 patients hospitalisés. Dans le groupe ambulatoire les patients étaient significativement plus jeunes, avaient un périmètre de marche plus important et le sexe masculin prédominait. Les groupes étaient comparables sur des critères médicaux et fonctionnels. La durée moyenne d’hospitalisation cumulée était de 1,2jours dans le groupe ambulatoire avec un échec de sortie pour nausées et vomissements, contre 5,1jours dans le groupe hospitalisation (p<0,0001). On relevait 3 complications dans chaque groupe (p=1,00). Il y a eu 3 ré-hospitalisations dans le groupe ambulatoire et 4 dans le groupe hospitalisation (p=1,00) pour des durées de séjour comparables (p=0,86). Le nombre moyen de consultations sur cette période ne différait pas entre les 2 groupes.

Conclusion et discussion

La pose de PTH en ambulatoire peut être réalisée de façon fiable et sûre en France chez une population rigoureusement sélectionnée sans augmentation des taux de complications ou de ré-hospitalisations. Le développement de cette activité implique la mise en place de protocoles anesthésiques, chirurgicaux et d’un accompagnement péri-opératoire rigoureux permettant une meilleure gestion du risque.

Niveau de preuve

4 : étude de cohorte rétrospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie ambulatoire, Prothèse totale de hanche, Voie d’abord antérieure, Complications


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.
☆☆ Article issu des travaux de la Société d’orthopédie et de traumatologie de l’Ouest (SOO).


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 105 - N° 7

P. 821-826 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un programme de récupération optimisée en chirurgie d’un jour permet de réduire les complications et les coûts du remplacement articulaire de la hanche et du genou
  • Pascal-André Vendittoli, Karina Pelleï, François Desmeules, Vincent Massé, Christian Loubert, Martin Lavigne, Josée Fafard, Louis-Philippe Fortier
| Article suivant Article suivant
  • Quels sont les facteurs qui influencent la survie de l’arthroplastie de la hanche et du genou ? Étude prospective de cohorte sur 63 619 arthroplasties
  • Bertrand Boyer, Barbara Bordini, Dalila Caputo, Thomas Neri, Susanna Stea, Aldo Toni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.