Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Expositions à des facteurs de risque sur la reproduction en milieu professionnel - 08/11/19

Exposures to occupational reproductive hazards

Doi : 10.1016/j.admp.2019.09.004 
T. Certenais a, b, , G. Manangama a, b, J. Coelho b, P. Brochard a, b, c, L. Sentilhes b, d, R. Teysseire a, b, F. Delva a, b, c
a Department of occupational medicine, Bordeaux hospital, 33076 Bordeaux, France 
b Environmental health platform dedicated to reproduction, ARTEMIS center, 33076 Bordeaux, France 
c Inserm UMR1219-EPICENE, Bordeaux Population Health Research Center, university of Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
d Department of obstetrics and gynecology, Bordeaux hospital, 33076 Bordeaux, France 

Auteur correspondant. Centre de consultations de pathologies professionnelles et environnementales, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France.Centre de consultations de pathologies professionnelles et environnementales, CHU de Bordeauxplace Amélie-Raba-LéonBordeaux33076France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 08 novembre 2019

Résumé

Objectif

Décrire les prévalences des expositions professionnelles à des facteurs de risque sur la reproduction chez des couples vus au centre ARTEMIS (plateforme d’évaluation et de prévention de la santé environnementale dédiée à la reproduction).

Méthode

Les couples vus en entretien étaient adressés par des professionnels de santé pour des troubles de la reproduction (trouble de la fertilité, pathologie de la grossesse, malformation congénitale chez l’enfant). Une consultation médicale et un entretien infirmier protocolisé (à l’aide d’un questionnaire) permettaient l’identification et la caractérisation des expositions professionnelles à des facteurs de risque (FDR) pour la reproduction.

Résultats

Expositions professionnelles les plus fréquemment retrouvées chez les femmes vues pour trouble de la fertilité : médicaments (9,5 %), solvants (4,2 %) et pesticides (3,2 %) ; chez les hommes : HAP (10,2 %), pesticides (9,3 %) et solvants (9,3 %). Chez les femmes vues pour fausses couches ou malformations congénitales : médicaments (4,8 %), pesticides (4,0 %) et solvants (4,0 %). Chez les femmes vues pour grossesse pathologique : contraintes physiques (32,3 %) et organisationnelles (6,3 %) médicaments (4,4 %) et pesticides (4,4 %).

Conclusion

Cette étude permet d’identifier des expositions à des FDR pour la reproduction en milieu de travail chez la femme comme chez l’homme. La mise en évidence précoce du risque reprotoxique au poste de travail doit permettre au médecin du travail de limiter l’exposition du travailleur afin de garantir sa santé reproductive. Pour cela, développement de la recherche en santé environnementale (toxicologie, épidémiologie …), sensibilisation et éducation de l’ensemble des acteurs du monde du travail sont nécessaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose of the study

To describe the prevalence of occupational exposures to reproductive hazards in couples seen at the ARTEMIS Centre (specialized center dedicated to the evaluation of environmental risks on reproductive health).

Methods

Couples seen in interview were addressed by physicians for reproductive disorders (infertility, pregnancy complications, birth defects). A medical consultation and a protocolized nursing interview (with an interview guide) allowed for the identification and characterization of occupational exposures to reproductive hazards.

Results

Most commonly found occupational exposures among females seen for fertility disorder: drugs (9.5%), solvents (4.2%) and pesticides (3.2%); among males: PAHs (10.2%), pesticides (9.3%) and solvents (9.3%). Among women seen for miscarriage or birth defects: drugs (4.8%), pesticides (4.0%) and solvents (4.0%). Among women seen for pathological pregnancy: workload (32.3%) and work schedule tolerance (6.3%), drugs (4.4%) and pesticides (4.4%).

Conclusion

This study identifies exposures to occupational reproductive hazards in both women and men. The early identification of the reproductive hazard at the workplace should allow the occupational medicine to limit the worker's exposure in order to ensure his reproductive health. To do this, development of environmental health research (toxicology, epidemiology, etc.), awareness raising and education of all actors in the workplace are needed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Exposition professionnelle, Santé reproductive, Médecine préventive

Keywords : Occupational exposure, Reproductive health, Preventive medicine


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.