Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risques psychosociaux et syndrome d’épuisement professionnel des professionnels de soins hospitaliers - 08/11/19

Psychosocial risks and burnout syndrome of hospital care workers

Doi : 10.1016/j.admp.2019.05.001 
O. Laraqui a, N. Manar b, S. Laraqui b, R. Hammouda b, F. Deschamps a, C.H. Laraqui b,
a Institut universitaire de médecine du travail de Reims, 51095 Reims cedex, France 
b École supérieure d’ingénierie de la santé, rue La Fontaine, 20000 Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant. 39, boulevard Lalla Yacout, Casablanca, Maroc.39, boulevard Lalla YacoutCasablancaMaroc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le personnel hospitalier constitue une cible particulière des risques psychosociaux notamment le stress et le burnout. Le burnout ou syndrome d’épuisement professionnel est consécutif à l’exposition à un stress permanent et prolongé. Il concerne les professions à fortes sollicitations mentales, émotionnelles et affectives et à forte responsabilité tels les soignants. L’objectif de cette étude était d’apprécier les risques psychosociaux, le syndrome d’épuisement professionnel et ses composantes chez les professionnels de soins hospitaliers.

Méthode

Cette étude observationnelle et transversale a intéressé 1583 professionnels de santé travaillant dans des structures hospitalières de Casablanca. Le questionnaire comprenait : des données sociodémographiques et professionnelles ; l’échelle de Karasek (KJCQ) avec ses trois composantes : demande psychologique (DP), latitude décisionnelle (LD) et soutien social (SS). Ces trois dimensions permettent d’identifier des situations à risque. La tension au travail (job strain) est la combinaison d’une faible latitude décisionnelle et d’une forte demande psychologique. L’isostrain est l’association d’une situation de job strain et d’un faible soutien social ; l’échelle de Maslach Burnout Inventory (MBI) composée de trois dimensions (épuisement émotionnel, dépersonnalisation et sentiment d’accomplissement personnel au travail) réparties en trois tertiles (niveau faible, intermédiaire, élevé). Le diagnostic positif du burnout a été retenu si le score dépassait les valeurs définies dans l’une des trois composantes du MBI (élevé pour les deux premières et faible pour la troisième).

Résultats

Mille quatre-vingt-six auto-questionnaires étaient exploitables soit un taux de participation de 68,6 %. Les prévalences des facteurs de risque du stress étaient de 79,1 % pour la forte DP, 56,5 % pour la faible LD et 52,4 % pour le faible SS. La prévalence de la tension au travail (job train) était de 41,5 % et celle de l’isostrain de 29,4 %. Vingt-neuf pour cent avaient un score élevé d’EE, 25,9 % un score élevé d’DP et 36,9 % un score faible d’AP. Les prévalences du stress au travail, du burnout et de leurs dimensions étaient statistiquement plus élevées chez le personnel infirmier que chez les médecins.

Conclusion

La conjonction de la tension au travail (jobstrain), de l’environnement professionnel désagréable (locaux et matériels inadéquats) et des difficultés socioéconomiques (salaires bas, problèmes de trajet, etc.) constituerait le principal facteur de risque du BO qui étaient plus élevés chez les infirmiers que chez les médecins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The hospital staff is a particular target of psychosocial risks including stress and burnout. Burnout syndrome is a result of exposure to chronic stress. It concerns professions with high psychological demands and heavy responsibilities such as health care workers. The main objective of this study was to assess psychosocial risks including stress, burnout syndrome and their dimensions. Its secondary objectives were to analyze the psychosocial, demographic and organizational factors that could affect this syndrome and to propose a comprehensive and adapted preventive approach.

Method

This observational and cross-sectional study involved 1583 health professional workers in hospitals of Casablanca. The questionnaire included: socio-demographic and occupational data; the Karasek (KJCQ) scale with its three components: psychological demand (PD), decision latitude (DL) and social support (SS). These three dimensions make it possible to identify situations at risk. Job strain is the combination of low decision latitude and high psychological demands. Isostrain is the combination of a situation of job strain and low social support; and the Maslach Burnout Inventory scale (MBI) composed of three dimensions: emotional exhaustion (EE), depersonalization (DP) and personal accomplishment (PA) at work divided into three tertiles (low, intermediate, high level). The positive diagnosis of burnout was retained if the score exceeded the values defined in one of the three components of the MBI (high for the first and the second and low for the third).

Results

One thousand eighty-six self-questionnaires were exploitable; a participation rate was 68.6%. The prevalence of risk factors of stress was 79.1% for high PD, 56.5% for low DL and 52.4% for low SS. The prevalence of job strain was 41.5% and isostrain 29.4%. Twenty-nine percent had a high EE score, 25.9% had a high DP score, and 36.9% had a low PA score. The prevalence of work stress, burnout and their dimensions were statistically higher among nurses than among physicians.

Conclusion

Job strain, unpleasant work environment (low social support, inadequate facilities and materials) and socio-economic difficulties (low wages, transport difficulties, etc.) would be the main risk factors of BO that were higher among nurses than among physicians.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Risques psychosociaux, Syndrome d’épuisement professionnel, Stress, Professionnels de soins, Hôpital

Keywords : Psychosocial risks, Burnout syndrome, Stress, Health care workers, Hospital


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 80 - N° 5

P. 386-397 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vivre et travailler avec une maladie chronique : différences et condition commune
  • D. Lhuilier, A.-M. Waser
| Article suivant Article suivant
  • Les jeunes travailleurs : le point sur leur suivi de santé et la prévention des expositions aux travaux dangereux
  • S. Fantoni Quinton, C. Czuba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.