Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Congenital syphilis: A prospective study of 22 cases diagnosed by PCR - 09/11/19

Syphilis congénitale : une étude prospective de 22 cas diagnostiqués par PCR

Doi : 10.1016/j.annder.2019.08.007 
B. Garel a, P. Grange a, N. Benhaddou b, B. Schaub c, N. Desbois-Nogard d, M. Thouvenin e, X. Lepoutre f, R. Levy g, C. Navarro g, C. Charlier h, N. Ndeikoundam Ngangro i, D. Viriot i, N. Dupin a, j,
a Inserm U1016, laboratoire de dermatologie-CNR IST bactériennes, laboratoire associé syphilis, Faculty of Medicine, University of Sorbonne Paris Descartes, Institut Cochin, 75014 Paris, France 
b Bacteriology-Streptococci CNR Department, groupe hospitalier Paris Centre Cochin-Hôtel Dieu-Broca, AP–HP, 75014 Paris, France 
c Pluridisciplinary Centre for Prenatal Diagnosis, maison de la Femme-de-la-Mère-et-de-l’Enfant, CHU de la Martinique, 97200 Fort-de-France, Martinique 
d Laboratory of Parasitology-Mycology-Bacterial and Parasitic Serology, CHU de la Martinique, 97200 Fort-de-France, Martinique 
e Microbiology Department, centre hospitalier de Troyes, 10420 Troyes, France 
f Biology Department, centre Hospitalier de Roubaix, 59170 Roubaix, France 
g Gynecology Department, centre hospitalier territorial de Nouvelle-Calédonie, 98800 Nouméa, New Caledonia 
h Infectious and Tropical Diseases Department, hôpital Necker-Enfants-Malades, 75015 Paris, France 
i French National Public Health Agency (ANSP), 64410 Saint-Maurice, France 
j Dermatology-Venerology Department, groupe hospitalier Paris Centre Cochin-Hôtel-Dieu-Broca, AP–HP, 75014 Paris, France 

Corresponding author at: Service de dermatologie, Centre national de référence de la syphilis, hôpital Cochin, AP–HP, 89, rue d’Assas, 75006 Paris, France.Service de dermatologie, Centre national de référence de la syphilis, hôpital Cochin, AP–HP89, rue d’AssasParis75006France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Congenital syphilis (CS) is caused by Treponema pallidum infection in utero. There is a need to develop new tools to diagnose CS: the diagnostic value of PCR is difficult to assess. The aim of this study was to describe the clinical and laboratory characteristics of mothers and infants with CS as diagnosed by PCR tests on various maternal and neonatal samples.

Patients and methods

We included all infants epidemiologically linked to a mother diagnosed with syphilis whose samples were referred to the Syphilis Reference Center, and for whom at least one positive PCR result was obtained.

Results

Twenty-two mother-infant pairs (8.3%) with assay performed on samples from one to four different anatomic sites were included between February 2011 and April 2018. Seven mothers (31.8%) were born abroad, fifteen (68.2%) presented psychological and/or social problems, eight (36.4%) had not been screened for syphilis prior to delivery, and eleven (50%) were referred from French overseas departments or territories, or from the Paris region. Six infants (27.3%) were stillborn and six were born preterm, while fifteen infants (68.2%) presented clinical features of CS. All infants born preterm were symptomatic. Infant VDRL/RPR titer was no greater than four times that in the mother's serum, except in two cases.

Discussion

Lack of antenatal care, social disadvantage and psychological issues were common. There is a need for enhanced surveillance both in the French overseas departments/territories and in the Paris region. A larger study is required to assess the sensitivity and specificity of PCR. The best site for sampling has yet to be established. We recommend the collection of as many samples as possible to avoid underdiagnosis of CS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La syphilis congénitale (CS) est due à une infection par Treponema pallidum in utero. La place de la PCR pour la diagnostiquer n’est pas encore établie. L’objectif de l’étude était de décrire les aspects cliniques et biologiques des couples mère-enfant (MCPs) chez qui un diagnostic de CS a été porté sur une analyse par PCR positive.

Patients et méthodes

Tous les MCPs dont les prélèvements ont été adressés pour suspicion de CS au Centre national de référence de la syphilis et qui présentaient au moins un test par PCR positif ont été inclus entre février 2011 et avril 2018.

Résultats

Vingt deux MCPs (8,3 %) sur 264 cas reçus ont été inclus dont 11 (50 %) adressés des DOM-TOM ou de la région parisienne. Sept (31,8 %) mères étaient nées à l’étranger, 15 (68,2 %) avaient des problèmes psychosociaux, 8 (36,4 %) n’avaient pas été dépistées pendant la grossesse. Six morts fœtales in utero (27,3 %) et 6 naissances prématurées ont été observées, 15 enfants (68,2 %) étaient symptomatiques, dont la totalité des prématurés. Le titre du VDRL/RPR néonatal n’était 4 fois supérieur au titre maternel que dans 2 cas.

Discussion

Le dépistage anténatal insuffisant et les problèmes psychosociaux sont fréquemment retrouvés dans les CS. Une surveillance renforcée en région parisienne et dans les DOM TOM est nécessaire. Une étude avec un effectif plus large reste à mener pour déterminer la place de la PCR au diagnostic, notamment la sensibilité et la spécificité du test. Le site de prélèvement le plus rentable n’étant pas défini, il faut multiplier les prélèvements pour ne pas méconnaître le diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Congenital syphilis, PCR, Treponema pallidum, Maternofetal infection, STD

Mots clés : Syphilis congénitale, PCR, Treponema pallidum, Infection materno-fœtale, IST


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 11

P. 696-703 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Faut-il craindre les réseaux sociaux en dermatologie ?
  • N. Kluger
| Article suivant Article suivant
  • Développement, mise en œuvre et objectifs de CARADERM, réseau national cancers cutanés rares – partie carcinomes annexiels
  • A. Seris, M. Battistella, M. Beylot-Barry, S. Dalle, L. Mortier, C. Lebbé, A. Blom, E.-M. Neidhart-Berard, N. Kramkimel, A. Dupuy, O. Zehou, S. Dalac, M.-L. Jullie, B. Cribier, T. Jouary, Pour CARADERM, réseau de cancers rares dermatologiques (www.caraderm.org), le Groupe de cancérologie cutanée de la Société française de dermatologie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.