Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Morsure d’araignée ou infection à Staphylococcus aureus producteur de toxine de Panton Valentine ? - 09/11/19

Spider bite or infection caused by Panton Valentine leucocidin-producing Staphylococcus aureus?

Doi : 10.1016/j.annder.2019.08.016 
P. Del Giudice a, , T. Hubiche a, A. Fribourd b, J. Gillon b, L. Roudière b, R. Merle c, A. Tristan d, F. Vandenesch d, V. Blanc-Amrane e
a Infectiologie-dermatologie, centre hospitalier intercommunal de Fréjus-Saint-Raphaël, 83660 Fréjus, France 
b Laboratoire de biologie, centre hospitalier intercommunal de Fréjus-Saint-Raphaël, 83660 Fréjus, France 
c Service de chirurgie viscérale, centre Hospitalier d’Antibes Juan les Pins, 06600 Antibes, France 
d National reference center for Staphylococci, centre de biologie nord, hospices civils de Lyon, hôpital de la Croix-Rousse, Lyon, France 
e Service de biologie, centre hospitalier d’Antibes Juan les Pins, 06600 Antibes, France 

Auteur correspondant. Unité d’infectiologie et dermatologie, centre hospitalier de Fréjus-Saint-Raphaël, 240, avenue Saint-Lambert, 83600 Fréjus, France.Unité d’infectiologie et dermatologie, centre hospitalier de Fréjus-Saint-Raphaël240, avenue Saint-LambertFréjus83600France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les araignées, en particulier celles du genre Loxoceles comme Lrufescens, endémique sur le pourtour méditerranéen, sont de plus en plus fréquemment rapportées comme étant responsables d’envenimations humaines dans le sud de la France. La symptomatologie la plus usuelle se traduit par un aspect de cellulite inflammatoire évoluant vers l’apparition secondaire d’un centre nécrotique.

Observations

Nous rapportons quatre observations de lésions cutanées initialement considérées comme des morsures d’araignées du fait de leur survenue brutale, de leur caractère douloureux et de l’absence de cause évidente. L’étude clinique rigoureuse ainsi que le prélèvement local à visée bactériologique ont finalement permis de corriger le diagnostic initial en infections cutanées suppuratives à Staphylococcus aureus producteur de toxine de Panton Valentine.

Discussion

Ces observations ont l’intérêt de nous alerter sur une confusion possible entre morsure d’araignée et infections à Saureus producteur de toxine de Panton Valentine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Spiders, especially those of the genus Loxoceles such as Lrufescens, endemic in Mediterranean regions, are frequently reported as causes of venom poisoning in humans in the south of France. The most common signs consist of cutaneous necrosis presenting initially as inflammatory cellulitis and progressing towards the emergence of a necrotic centre.

Patients and methods

We report 4 cases, initially considered as spider bites due to their sudden occurrence and pain. Rigorous clinical examination coupled with collection of samples for laboratory analysis ultimately enabled the diagnosis to be corrected to one of suppurative skin infection caused by Staphylococcus aureus producing the cytotoxin Panton Valentine leucocidin.

Discussion

These observations highlight the potential for confusion between spider bites and infections with PVL-producing Saureus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Loxocélisme, Morsure d’araignée, Staphylococcus aureus, Abcès, Toxine de Panton Valentine

Keywords : Loxocelism, Spider bite, Staphylococcus aureus, Abscess, Panton Valentine leucocidin


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 11

P. 711-714 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Développement, mise en œuvre et objectifs de CARADERM, réseau national cancers cutanés rares – partie carcinomes annexiels
  • A. Seris, M. Battistella, M. Beylot-Barry, S. Dalle, L. Mortier, C. Lebbé, A. Blom, E.-M. Neidhart-Berard, N. Kramkimel, A. Dupuy, O. Zehou, S. Dalac, M.-L. Jullie, B. Cribier, T. Jouary, Pour CARADERM, réseau de cancers rares dermatologiques (www.caraderm.org), le Groupe de cancérologie cutanée de la Société française de dermatologie
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome d’Ekbom ou parasitose délirante : trois cas à Ouagadougou, Burkina Faso
  • N.-A. Ouédraogo, N.-N. Korsaga/Somé, D. Nanema, M.-S. Ouédraogo, S. Zéba Lompo, G.-P. Tapsoba, F. Traoré, A. Bamoko, N. Kaboret, F. Barro-Traoré, P. Niamba, A. Traoré

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.