Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome d’Ekbom ou parasitose délirante : trois cas à Ouagadougou, Burkina Faso - 09/11/19

Ekbom syndrome or delusional parasitosis: Three cases in Ouagadougou (Burkina Faso)

Doi : 10.1016/j.annder.2019.08.008 
N.-A. Ouédraogo a, b, , N.-N. Korsaga/Somé a, c, D. Nanema d, M.-S. Ouédraogo a, b, S. Zéba Lompo c, G.-P. Tapsoba a, b, F. Traoré e, A. Bamoko b, N. Kaboret f, F. Barro-Traoré a, g, P. Niamba a, b, A. Traoré a, b
a UFR/SDS, Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo, 03 BP, 7021 Ouagadougou 03, Burkina Faso 
b Service de dermatologie-vénérologie, centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo, Ouagadougou, Burkina Faso 
c Unité de dermatologie, centre médical avec antenne chirurgicale de Boulmiougou, Ouagadougou, Burkina Faso 
d Service de psychiatrie, centre hospitalier universitaire régional de Ouahigouya, Ouahigouya, Burkina Faso 
e Service de dermatologie, centre hospitalier universitaire régional de Ouahigouya, Ouahigouya, Burkina Faso 
f Service de dermatologie-vénérologie, centre Raoul-Follereau, Ouagadougou, Burkina Faso 
g Service de dermatologie-vénérologie, centre hospitalier universitaire de Tingandogo, Ouagadougou, Burkina Faso 

Auteur correspondant. UFR/SDS, Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo, 03 BP, 7021 Ouagadougou 03, Burkina Faso.UFR/SDS, Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo03 BPOuagadougou 037021Burkina Faso

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome d’Ekbom est une affection rare, caractérisée par la conviction délirante d’avoir la peau infestée de parasites. Il est rarement rapporté en Afrique sub-saharienne. Nous en décrivons trois cas observés à Ouagadougou (Burkina Faso).

Observations

Observation 1 : une femme de la quarantaine, ménagère, isolée depuis l’abandon par son conjoint, consultait pour une sensation d’insectes sous la peau et des exulcérations. Les symptômes évoluaient depuis un an. Le diagnostic de syndrome d’Ekbom chez une patiente dépressive était retenu. Observation 2 : un homme de 45 ans, célibataire sans enfants, sans emploi, consultait en dermatologie pour une sensation de migration permanente d’insectes sous la peau, évoluant depuis six ans. Cette sensation exacerbée au niveau des zones pileuses entraînait une épilation régulière et des toilettes intempestives pour déloger les insectes. Observation 3 : une femme de 80 ans, veuve depuis trois ans, consultait pour une sensation d’insectes sous la peau évoluant depuis deux ans. Cette sensation était accompagnée d’un prurit intermittent. La patiente retirait de sa peau les « insectes », correspondant à des débris de peau, qu’elle nous apportait dans un sachet. Nous concluions à un syndrome d’Ekbom sur un terrain dépressif.

Conclusion

Ces trois cas de délire d’infestation parasitaire observés à Ouagadougou confirment les principales caractéristiques cliniques du syndrome d’Ekbom et soulignent le rôle déclencheur possible de l’isolement affectif et financier, ainsi que de difficultés psychiques préexistantes, dans sa survenue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Ekbom syndrome is a rare disease characterized by a delusional conviction on the part of the patient of infestation with cutaneous parasites. It is rarely described in an African setting. Herein we report three cases observed in Ouagadougou.

Patients and methods

Case 1: a 40-year-old housewife, living alone since her spouse left her, consulted for a feeling of insects under the skin and exulceration progressing over the previous year. A diagnosis was made of Ekbom syndrome in a depressed patient. Case 2: a 45-year-old bachelor, unemployed and with no children, consulted in dermatology for a sensation of continuous movement of insects under his skin, experienced over the previous six years. This sensation, which was worse in hair-covered areas, led to regular hair removal and untimely cleansing in a bid to dislodge them. Case 3: an 80-year-old patient, widowed for 3 years, consulted for a sensation of insects under her skin over the previous 2 years. This sensation was accompanied by intermittent pruritus and she removed the “insects” from her skin, which she brought to us in a sachet, but which in reality corresponded to debris of dead skin. We concluded on Ekbom syndrome in a depressive patient.

Conclusion

These three cases of delusional parasitism observed in Ouagadougou, Burkina Faso, confirm the main clinical characteristics of Ekbom syndrome and underline the role of emotional and financial isolation, as well as pre-existing psychological difficulties, as potential triggers for this syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Délire d’infestation parasitaire, Syndrome d’Ekbom, Afrique, Burkina Faso

Keywords : Delusional parasitism, Ekbom syndrome, Africa, Burkina Faso


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 11

P. 715-719 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Morsure d’araignée ou infection à Staphylococcus aureus producteur de toxine de Panton Valentine ?
  • P. Del Giudice, T. Hubiche, A. Fribourd, J. Gillon, L. Roudière, R. Merle, A. Tristan, F. Vandenesch, V. Blanc-Amrane
| Article suivant Article suivant
  • Réaction d’hypersensibilité immédiate sévère avec urticaire de contact généralisée secondaire à l’application cutanée de perméthrine topique
  • L. Jelti, O. Bauvin, P. Joly, F. Tetart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.