Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment sont rédigés et à quoi servent les textes de recommandations de la SFAR ? - 12/11/19

SFAR's evidence-based guidelines: how they are created and how to use them

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.09.003 
Marc Garnier 1, 2, Lionel Velly 3, , 4
1 AP–HP, groupe hospitalo-universitaire Paris Est, hôpital Tenon, service d’anesthésie-réanimation et médecine périopératoire, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 
2 Sorbonne université (Paris VI), faculté de médecine, Paris, France 
3 Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, hôpital universitaire de la Timone, département d’anesthésie-réanimation, 278, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France 
4 Aix-Marseille université, CNRS, institut des neurosciences de la Timone, UMR7289, Marseille, France 

Lionel Velly, Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, hôpital universitaire de la Timone, département d’anesthésie-réanimation, 278, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France.Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, hôpital universitaire de la Timone, département d’anesthésie-réanimation278, rue Saint-PierreMarseille13005France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le Comité des référentiels cliniques (CRC) de la Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR) a pour mission principale de développer des recommandations professionnelles. Ces recommandations ont pour objectif de guider la pratique des médecins anesthésistes-réanimateurs. La méthodologie de ces recommandations a évolué dans le temps jusqu’à aujourd’hui, avec l’utilisation des Recommandations formalisées d’experts ou RFE. Ces RFE utilisent la méthode GRADE qui nécessite de définir des questions précises selon le modèle PICO (Population étudiée, Intervention, Comparateur ou contrôle, Outcome, ou  critère d’évaluation ), d’évaluer le niveau de preuve pour les critères cruciaux et de définir de façon transparente la force de la recommandation. Les recommandations sont formulées selon quatre niveaux, forte positive « il est recommandé de… », forte négative « il n’est pas recommandé de… », faible positive « il est probablement recommandé de… » ou faible négative « il n’est probablement pas recommandé… » La SFAR a aussi décidé de permettre de formuler des avis d’experts en l’absence de données de la littérature si le groupe d’experts est en accord à plus de 70 %. Une fois publiée, la RFE peut donner lieu à une démarche d’évaluation des pratiques professionnelles coordonnée par le CFAR. L’objectif de cette revue est d’éclairer le lecteur sur la méthodologie de ces RFE et de l’aider sur la façon de les utiliser au quotidien.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The Guidelines Committee (CRC) of the French Society of Anaesthesia and Intensive Care Medicine (SFAR) main mission is to develop professional recommendations. These recommendations are intended to guide the practice of anaesthesiologists. The methodology of these recommendations has evolved over time with the use of current expert panel guidelines (RFE). These RFE use the GRADE system that requires defining specific issues according to the PICO (study Population, Intervention, Comparator or control, Outcome or endpoint) to evaluate the level of evidence for the crucial criteria and define seamlessly the strength of the recommendation. The recommendations are made in four levels, strong positive “it is recommended to…”, strong negative “it is not recommended to…”, weak positive “it is probably recommended to…” or negative low “it is probably not recommended to…”. The SFAR has also decided to allow the formulation of expert opinions in the absence of published data if the expert group agrees to more than 70%. Once published, RFE can result in a professional practices evaluation coordinated by the CFAR. The objective of this review is to enlighten the reader about the methodology of the RFE and help on how to use them in everyday life.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Recommandations, Système GRADE, Médecine basée sur la preuve

Keywords : Guidelines, GRADE system, Evidence-based medicine


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 5 - N° 6

P. 475-484 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Enseignement de la consultation préanesthésique : enquête nationale auprès des internes et des enseignants
  • Sébastien Franchina, Emmanuel Besnier, Benoit Veber, Bertrand Dureuil, Vincent Compère
| Article suivant Article suivant
  • Contrôle périopératoire de la pression artérielle
  • Maxime Nguyen, Nicolas Nowolbiski, Audrey Martin, Loic Bartamian, Pierre-Grégoire Guinot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.