Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le delirium postopératoire - 12/11/19

Postoperative delirium

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.09.005 
Franck Verdonk
 Hôpital Saint-Antoine, département d’anesthésie et réanimation, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le delirium postopératoire (POD) est une complication fréquente des chirurgies majeures. Il touche jusqu’à 70 % des patients âgés de plus de 60 ans dans la période postopératoire. Le POD est un facteur indépendant de morbi-mortalité, d’une durée d’hospitalisation prolongée et de troubles cognitifs et/ou fonctionnels à long terme, eux-mêmes à l’origine d’une dépendance ainsi que d’importants coûts sociaux et financiers. La physiopathologie du POD et son lien avec les troubles cognitifs persistants postopératoires restent incomplètement compris. Trois hypothèses principales en lien avec la chirurgie ont été proposées : (1) une diminution de la synthèse et de la libération des neurotransmetteurs, (2) une atteinte circulatoire et (3) un processus neuro-inflammatoire. Les facteurs protecteurs sont une réserve cognitive élevée et une activité physique régulière, ouvrant la voie à l’opportunité d’une préhabilitation cognitive et physique pour prévenir l’incidence du POD. Un dépistage et un diagnostic précoces via des échelles dédiées (CAM/Nu-DESC) sont des facteurs essentiels à la réduction de la durée et de la morbidité du POD. Les principales stratégies périopératoires préventives incluent la réduction des médicaments à activité anticholinergique, l’intégration dans des circuits de prise en charge dédiée, le monitorage de la profondeur d’anesthésie ainsi qu’une analgésie postopératoire multimodale. Sont également à discuter l’utilisation de molécules pharmacologiques tels que les alpha2-agonistes ou la kétamine. Il n’existe aucune prise en charge thérapeutique du POD si ce n’est l’utilisation d’antipsychotiques dans le cadre particulier du POD hyperactif. Les benzodiazépines sont à proscrire. Aucune technique particulière d’anesthésie n’est à privilégier chez les patients à risque (anesthésie générale vs anesthésie locorégionale).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Postoperative delirium (POD) is a common complication of major surgery. It affects up to 70% of patients over 60 years in the postoperative context. POD is an independent factor of morbi-mortality, prolonged hospitalisation and long-term cognitive and/or functional dysfunction, which in turn lead to dependence and significant social and financial costs. The pathophysiology of POD and its link with persistent postoperative cognitive dysfunction remain incompletely understood. Three main hypotheses related to surgery have been proposed: (1) a decrease in the synthesis and the release of neurotransmitters, (2) micro and macrocirculatory impairment and (3) a neuro-inflammatory process. Protective factors are a high cognitive reserve and regular physical activity, paving the way for the opportunity for cognitive and physical prehabilitation to prevent the incidence of POD. Early detection and diagnosis via dedicated scales (CAM/Nu-DESC) are essential factors in reducing the duration and morbidity of POD. The main perioperative preventive strategies include the reduction of anticholinergic drugs, integration into dedicated patients’ circuits, monitoring the anaesthesia depth and a multimodal postoperative analgesia. The use of pharmacological molecules such as alpha2-agonists or ketamine could also be discussed. There is no therapeutic management of POD except the use of antipsychotics in the specific context of hyperactive POD. Benzodiazepines should be avoided. No particular technique of anaesthesia should be recommended in at-risk patients (general anaesthesia vs local-regional anaesthesia).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Delirium, Périopératoire, Troubles cognitifs postopératoires, Neuro-inflammation, Réserve cognitive, Neuroleptiques, Échelle cognitive

Keywords : Delirium, Perioperative period, Postoperative cognitive disorders, Neuro-inflammation, Cognitive reserve, Neuroleptics, Cognitive scale


Plan


© 2019  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 5 - N° 6

P. 502-509 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fluid Challenge : de la théorie à la pratique
  • Pierre Huette, Osama Abou Arab, Christophe Beyls, Yazine Mahjoub
| Article suivant Article suivant
  • Le sujet âgé en reanimation
  • Philippe Seguin, Matthieu Arnouat, Yoann Launey

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.