Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le sujet âgé en reanimation - 12/11/19

Elderly patients in ICU

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.09.002 
Philippe Seguin 1, , 2 , Matthieu Arnouat 1, 2, Yoann Launey 1, 2
1 Centre hospitalier universitaire de Rennes, Réanimation chirurgicale, service d’anesthésie-réanimation 1, 2, rue Henri-le-Guilloux, 35000 Rennes, France 
2 Université de Rennes 1, faculté de médecine, 2, avenue du Professeur-Léon-Bernard, 35000 Rennes, France 

Philippe Seguin, Centre hospitalier universitaire de Rennes, Réanimation chirurgicale, service d’anesthésie-réanimation 1, 2, rue Henri-le-Guilloux, 35000 Rennes, France.Centre hospitalier universitaire de Rennes, Réanimation chirurgicale, service d’anesthésie-réanimation 12, rue Henri-le-GuillouxRennes35000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Du fait du vieillissement de la population, les admissions des sujets âgés augmentent en réanimation. La meilleure connaissance des mécanismes physiopathologiques du vieillissement pourrait déboucher dans les années à venir sur des thérapeutiques novatrices. Il n’y a pas de critère consensuel validé permettant d’identifier quel patient âgé admettre en réanimation. Hors postopératoire programmé, la mortalité des sujets âgés hospitalisés en réanimation est plus élevée que celle d'une population plus jeune. La qualité de vie des sujets âgés après un séjour en réanimation est plutôt bonne, sauf pour les plus âgés (≥86 ans). Les activités physiques des échelles d’évaluation sont plus altérées alors que les composantes psychiques et sociales sont préservées. L’âge en lui-même ne doit pas être un critère de refus d’hospitalisation en réanimation, même s’il est régulièrement rapporté dans la littérature. La fragilité est un paramètre plus pertinent que l’âge, la présence de comorbidité(s) et/ou les scores de sévérité habituellement utilisés en réanimation pour prédire la récupération physique à 1 an. Comparés aux sujets robustes, les sujets fragiles ont une moins bonne qualité de vie à 6 et 12 mois et plus de difficultés sur les items mobilité, soins personnels, activités courantes, douleur/gêne, anxiété/dépression. Les sujets âgés fragiles sont particulièrement exposés à des complications précoces, un risque accru de handicap(s) à distance et de décès. La mortalité hospitalière d’un sujet âgé fragile est ainsi 2 à 3 fois supérieure à celle d’un sujet robuste, indépendamment de l’âge ou des scores de gravité. L’évaluation des capacités fonctionnelles antérieures permet de mieux appréhender le devenir, d’être plus particulièrement attentif aux mesures qui peuvent limiter les conséquences du séjour ou encore, de mieux définir le parcours de soins, notamment après la réanimation. L’intérêt de « filières gériatriques » requiert une évaluation scientifique rigoureuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Due to population ageing, the number of ICU admissions of elderly people is increasing. A better understanding and comprehension of pathophysiological mechanisms involved in ageing could lead to the emergence of new therapeutics in the next few years. No consensual validated criteria exist to identify which elderly patient needs admission in ICU. Except for postoperative care after planned surgery, their mortality in ICU is higher than that of young patients. After an ICU stay, the quality of life for surviving elderly people is quite well, except for those older than 86 years. Physical activity component in outcome scales are more altered than psychological and social components. Age should not be a criterion to decide if an ICU admission is appropriate or not, even though this approach is still regularly stated in clinical studies. Frailty is far more relevant than age, comorbidities and/or usual ICU severity scores to predict physical recovery at one year. Frail patients experience poorer quality of life at 6 and 12 months compared to robust patients with more impairment in mobility, personal care, daily life activities, pain/discomfort and anxiety/depression. Frail elderly people are particularly exposed to early complications, increased risk of long-term disabilities and mortality. In-hospital mortality of frail elderly patients is 2 to 3 times higher than that of robust patients, independently of age or common severity scores used in ICU. The assessment of previous functional capabilities allows to detect outcomes more accurately, increase awareness and carefulness about measures that could limit the consequences of an ICU stay, and better define the optimal trajectory during the hospital stay, especially after an ICU hospitalisation. A rigorous and fair scientific assessment is required to demonstrate the benefits of specific geriatric pathways.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sujet âgé, Réanimation, Fragilité, Vieillissement

Keywords : Elderly patient, Intensive care, Frailty, Ageing


Plan


© 2019  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 5 - N° 6

P. 510-520 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le delirium postopératoire
  • Franck Verdonk
| Article suivant Article suivant
  • Œdème pulmonaire à pression négative compliqué d’une hémorragie pulmonaire chez un patient porteur de la maladie d’Ehlers-Danlos de type III
  • Nicolas Samalea Suarez, Sophie Pirenne, Yakup Bahcivan, Christine Baccus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.