Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Du « Délire à deux » : une lecture de Macbeth - 14/11/19

“Délire à deux”: A reading of Macbeth

Doi : 10.1016/j.evopsy.2019.06.003 
Nicolas Brémaud a, , b  : Docteur en Psychopathologie, Psychologue clinicien
a IME « Les Terres Noires », route de Mouilleron, 85000 La Roche/Yon, France 
b IME « Le Marais », 13, rue Saint-Dominique, 85300 Challans, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’objectif de notre étude est d’apporter une lecture originale sur Macbeth, sur les circonstances qui déclenchèrent la folie meurtrière de Macbeth (parricide et crimes en cascade), mais aussi et surtout sur le caractère très singulier du couple Macbeth, qui à notre sens peut être saisi sous l’angle d’un « délire à deux ».

Méthodologie

La revue sélective de la littérature permet d’appréhender au fil du temps la dimension « pathologique » de Macbeth et le rôle fondamental, central, que joue Lady Macbeth dans la tragédie. Suite à cette revue de la littérature, nous envisageons le déroulement logique des événements, une approche historique de ce que l’on nomme « folie », ou « délire à deux » (Ch. Lasègue, J. Falret), et les éléments qui permettent d’avancer cette hypothèse du délire à deux pour le couple Macbeth. Les références de la psychiatrie classique, mais aussi les références à S. Freud, à J. Lacan, et à d’autres auteurs et/ou critiques, nous permettent de l’envisager de la sorte.

Résultats

La lecture que nous faisons de Macbeth permet de rendre compte des éléments déclencheurs de la folie de Macbeth, éléments nécessaires à la décompensation du héros éponyme, mais non suffisants. Le rôle que joue ici son épouse, Lady Macbeth, apparaît alors comme déterminant, car c’est elle qui le « pousse-au-crime ». Le couple Macbeth n’est pas un couple commun, ni même un couple simplement complice dans le crime, comme les faits-divers en témoignent parfois. La seule ambition, la seule quête du pouvoir, ne peuvent expliquer Macbeth. Les deux protagonistes de ce couple criminel ne vont pas l’un sans l’autre. Il semble bien que l’on ne peut les séparer, qu’on ne peut penser l’un sans l’autre, que les deux font Un, ce qui permettrait d’écrire ce couple comme Un-possible. L’hypothèse du « délire à deux » nous semble ainsi éclairer – en partie seulement, sans doute – le fonctionnement de ce couple tout comme que le déroulé logique de la tragédie.

Discussion

L’article permet de revenir sur la notion de « délire à deux », avec la distinction éventuelle d’avec le délire dit « simultané » (E. Régis). La discussion porte également sur ce qui a pu faire « tenir » Macbeth jusqu’à la rencontre fatidique avec les trois sœurs Sorcières. On s’intéressera alors à cette identification-compensation imaginaire du guerrier vaillant, courageux, héroïque au champ de bataille, à tout ce qui peut donner une valeur phallique chez un Macbeth stérile, dont l’épouse n’a de cesse de lui répéter qu’il n’est pas un homme.

Conclusion

Bien que la plus courte des tragédies de Shakespeare, bien que simple – en apparence – dans le déroulé des événements ou dans sa thématique, Macbeth est une pièce fort complexe. L’hypothèse du « délire à deux » nous semble apporter quelques éclairages sur cette tragédie noire, sanglante, dont le brouillard envahit aussi bien la scène que l’âme de ses héros.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

The objective of our study is to propose an original reading of Macbeth, of the circumstances that triggered Macbeth's murderous frenzy (parricide and an accumulation of crimes), and in particular of the very singular nature of the couple, which we consider can be captured as a sort of shared delusion or “délire à deux”.

Methodology

A selective review of the literature across time gives insight into the “pathological” dimension of Macbeth and the fundamental, central role played by Lady Macbeth in the tragedy. Following this review of the literature, we explore the logical progress of events, in a historical approach to what we refer to as “délire à deux” (Ch. Lasègue, J. Falret) – a shared madness or delusion, and the elements justifying the application of this concept to the Macbeth couple. The references of classic psychiatry, and also references to S. Freud, J. Lacan and other authors, contribute to this view.

Results

Our reading of Macbeth enables us to take account of the elements that trigger Macbeth's madness, elements that are necessary, but not sufficient, to explain his decompensation. The role played here by his wife, Lady Macbeth, appears as determining, because she is Macbeth's goad and instigator. The couple is not an ordinary couple, nor even merely a couple complicit in a crime, as in certain news items. Macbeth cannot be explained by ambition alone, nor the quest for power alone. The two protagonists in this criminal couple do not exist one without the other. They appear inseparable, one cannot be envisaged without the other, they form One. Thus the hypothesis of shared delusion seems to us to cast light – probably only partially – on the functioning of this couple, and on the logical sequence of events in this tragedy.

Discussion

The article provides the opportunity to return to the notion of “délire à deux”, with a possible distinction in relation to “simultaneous” delusion (E. Régis). The discussion also looks at what sustains Macbeth until the fateful meeting with the “three weird sisters”. Here we envisage the imaginary identification/compensation of the warrior, brave and heroic in the battlefield, and consider what gives phallic value to sterile Macbeth, whose wife never stops repeating to him that he is not a man.

Conclusion

Although it is the shortest of Shakespeare's tragedies, and also – seemingly – the simplest in the unwinding of events or in its theme, Macbeth is in fact a very complex play. The hypothesis of the “délire à deux” seems to us to provide a relevant perspective on this black, bloody tragedy, where the mist envelops both the landscape and the souls of its heroes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Macbeth, Psychose, Délire à deux, Psychanalyse

Keywords : Macbeth, Psychosis, Shared delusion, Psychoanalysis


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Brémaud N. Du « Délire à deux » : une lecture de Macbeth. Evol psychiatr 2019; 84 (4): pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 4

P. 567-580 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Suivi qualitatif de l’évolution de 120 enfants porteurs de troubles du spectre autistique pris en charge par la méthode des 3i
  • Claire Favrot-Meunier, Yann Saint-Georges Chaumet, Catherine Saint-Georges
| Article suivant Article suivant
  • De l’aliénation au double
  • Marie Selin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.