Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pattern of regional cerebral blood-flow changes induced by acute heroin administration – a perfusion MRI study - 30/03/08

Doi : 10.1016/j.neurad.2007.09.005 

S. Guyer [1 et 2],

M. Kosel [3],

S. Altrichter [4],

M. El-Koussy [2],

R. Haemmig [6],

H.-U. Fisch [1],

K.-O. Lovblad [2 et 4],

T.E. Schlaepfer [1, 3, 5 et 6]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résumé

Objectif

Bien que les effets subjectifs et physiologiques de l'abus de substances psychotropes aient été bien caractérisés, leur effet sur le fonctionnement cérébral est moins connu. Nous avons étudié l'effet de l'administration intraveineuse de diacétylmophine (héroïne) sur le débit sanguin cérébral régional (DSCr) par IRM de perfusion au cours d'une étude randomisée en double insu contre placebo.

Matériel et méthode

Huit sujets dépendant à l'héroïne ont été inclus et explorés par IRM de perfusion avec injection de gadolinium. Au cours de deux sessions séparées de deux à sept jours d'intervalle, les participants étaient explorés 80 secondes après injection soit d'héroïne soit d'un placebo. Le DSCr, mesuré dans quatre régions d'intérêt (amygdale, vermis cérébelleux, cingulum antérieur et thalamus), était comparé entre les conditions héroïne ou placebo.

Résultats

Il n'y avait pas de différence significative des valeurs de perfusion dans le cervelet, le thalamus et le cortex cingulaire. Dans l'amygdale, les valeurs de perfusion étaient 0,8 ± 0,4 et 0,5 ± 0,2 du côté gauche et 0,9 ± 0,4 et 0,6 ± 0,3 du côté droit dans les conditions respectivement héroïne et placebo (t-test à p = 0,044 du côté gauche et 0,033 du côté droit). Les autres différences des valeurs de perfusion entre les groupes héroïne et placebo n'étaient pas significatives.

Conclusion

L'IRM de perfusion permet de mesurer des altérations hémodynamiques cérébrales induites par les substances psychotropes.

Abstract

Abstract

Purpose

Although both the subjective and physiological effects of abused psychotropic substances have been characterized, less is known about their effects on brain function. We examined the actions of intravenous diacetylmorphine (heroin), the most widely abused opioid, on regional cerebral blood flow (rCBF), as assessed by perfusion-weighted MR imaging (PWI) in a double-blind and placebo-controlled setting.

Material and Methods

Eight male subjects dependent of diacetylmorphine (mean age 36 years, range: 26 to 44 years), who had participated in a clinical diacetylmorphine maintenance program, underwent PWI with gadolinium injection. At two sessions separated by 2–7 days, the participants were examined 80 s after intravenous administration of either diacetylmorphine or saline. rCBF in four regions of interest (amygdala, vermis of the cerebellum, anterior cingulated cortex and thalamus) was compared with heroin versus placebo.

Results

In the cerebellum, thalamus and cingulated cortex, there were no significant differences in perfusion values between diacetylmorphine and placebo. In the amygdala, perfusion values were 0.8 ± 0.4 and 0.5 ± 0.2 on the left, and 0.9 ± 0.4 and 0.6 ± 0.3 on the right, with diacetylmorphine and with placebo, respectively (t-test results were P = 0.044 and P = 0.033 on the left and right sides, respectively). Other differences in perfusion values between the drug and placebo did not reach statistical significance.

Conclusion

Perfusion MRI demonstrated differences in brain hemodynamics induced by drug intake.


Mots clés : Addiction , Imagerie cérébrale , IRM de perfusion

Keywords: Addiction , Brain imaging , Perfusion MRI


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 5

P. 322-329 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Spine metastasis imaging: review of the literature
  • R. Guillevin, J.-N. Vallee, F. Lafitte, C. Menuel, N.-M. Duverneuil, J. Chiras
| Article suivant Article suivant
  • Usefulness of T2*-weighted MR sequence for the diagnosis of subfrontal schwannoma
  • K. Santhosh, C. Kesavadas, V.V. Radhakrishnan, B. Thomas, T.R. Kapilamoorthy, A.K. Gupta

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.