Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

éthique - Une approche cognitive de l’éthique de l’acte d’imagerie médicale?* - 30/03/08

Doi : JR-09-2007-88-9-C1-0221-0363-101019-200704298 

MC Félicité [1],

JP Marc-Vergnes [2]

Voir les affiliations

* Dans cet article, nous désignerons sous le terme d’acte d’imagerie médicale tout processus de production d’images du corps humain mis en œuvre dans un but de diagnostic, à l’exclusion des actes d’endoscopie. Notre réflexion écarte volontairement le contexte de la prévention et du dépistage ainsi que les actes effectués lors d’urgence vitale pour un patient qui est dans une incapacité décisionnelle (polytraumatisme, soins intensifs, coma). Les cas particuliers de l’enfant, de l’adolescent ou de l’adulte sous protection ne sont également pas abordés.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs : Décrire, dans une perspective éthique, les informations échangées entre le malade, les médecins, prescripteur et radiologues, et le manipulateur lors d’un acte d’imagerie médicale, pour mieux comprendre le vécu du malade en fonction du type de relations soignants-soignés établi.

Méthodes : Des diagrammes cognitifs ont été élaborés pour situer, les uns par rapport aux autres, les différents acteurs, leurs représentations impliquées dans l’acte et les échanges d’information qui influencent ces représentations et le déroulement de l’acte. Puis, le contenu de ces échanges a été étudié à partir de la littérature romanesque et d’entretiens semi-directifs avec quelques patients et professionnels de l’imagerie médicale.

Résultats : Des dysfonctionnements éthiques ont été observés. Ce sont eux qui sont les plus fréquents dans la littérature. Mais, ils ont été retrouvés aussi sur le terrain. Des études plus systématiques sont nécessaires pour avoir une vue exacte de la situation actuelle.

Conclusion : Les principes éthiques à observer dans la réalisation des actes d’imagerie font l’objet d’un large consensus. Mais il ne suffit pas d’y adhérer pour les mettre en œuvre de façon adaptée. Pour atteindre cet objectif, il faut probablement une formation spécifique, reposant sur une bonne connaissance du vécu des malades, seul gage du respect de leur personne.

Abstract

A cognitive approach to ethics in medical imaging

Purpose: To describe, with an ethical perspective, the information shared between patients, referring physicians, radiologists and technologists related to an imaging procedure to better understand the patients experiences based on the type of patient-provider relationship.

Methods: Cognitive diagrams were created to identify the different actors, their respective role, and the exchanges of information that will affect these roles at the time of examination. Then, the content of the shared information was studied relative to romanesque literature and semi-directed interviews with patients and imaging professionals.

Results: Ethical dysfunctions were observed. These are most frequently reported in the literature. But they were also observed in the field. In-depth evaluation are needed to obtain a better assessment of the current situation.

Conclusion: Ethical concepts related to imaging studies are widely accepted. However, adhering to such concepts may not always be sufficient to ensure successful implementation. To achieve this objective, specific training based on accurate understanding of patients experiences will probably be required.


Mots clés : Acte d’imagerie , Relation soignants-soignés , Éthique médicale , Modèles cognitifs

Keywords: Imaging , Patient-provider relation , Medical ethics , Cognitive models


Plan


* Dans cet article, nous désignerons sous le terme d’acte d’imagerie médicale tout processus de production d’images du corps humain mis en œuvre dans un but de diagnostic, à l’exclusion des actes d’endoscopie. Notre réflexion écarte volontairement le contexte de la prévention et du dépistage ainsi que les actes effectués lors d’urgence vitale pour un patient qui est dans une incapacité décisionnelle (polytraumatisme, soins intensifs, coma). Les cas particuliers de l’enfant, de l’adolescent ou de l’adulte sous protection ne sont également pas abordés.



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 88 - N° 9-C1

P. 1133-1143 - septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Faut-il proposer un examen TDM avec synchronisation ECG dans les urgences thoraciques ?
  • JP Laissy
| Article suivant Article suivant
  • thorax - Imagerie des pathologies thoraciques chez le patient VIH au stade sida
  • C Lacombe, M Lewin, L Monnier-Cholley, J Pacanowski, JL Poirot, L Arrivé, JM Tubiana

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.