Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

urologie - Imagerie de la pyélonéphrite xantogranulomateuse - 30/03/08

Doi : JR-09-2007-88-9-C1-0221-0363-101019-200704203 

L Charrada-Ben Farhat,

W Saïed,

N Dali,

K Bouslama,

A Askri,

L Rezgui Marhoul,

L Hendaoui

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La pyélonéphrite xantogranulomateuse pseudotumorale (PXG PT) est une forme particulière et rare d’infection chronique du rein dont le diagnostic préopératoire est difficile en raison de l’absence de signe de spécificité.

Le but de cette étude rétrospective de 8 observations de PXG PT est d’évaluer l’apport des différentes méthodes d’imagerie dans cette pathologie.

Il s’agissait de 6 hommes et de 2 femmes âgés de 29 à 75 ans. L’atteinte était droite dans 5 cas, gauche dans 3 cas, polaire supérieure dans 2 cas et polaire inférieure dans 6 cas.

L’association à un calcul a été retrouvée dans 3 cas.

L’échographie abdominale a permis de visualiser une formation hypoéchogène hétérogène (n = 3), hypoéchogène homogène (n = 3), isoéchogène (n = 1), et paraliquidienne (n = 1). La TDM abdominale a objectivé une lésion focale tissulaire rehaussée en périphérie (n = 4) et une masse paraliquidienne rehaussée en périphérie (n = 3).

L’échographie de la masse tumorale n’a pas de caractéristique propre. La TDM montre la masse rénale qui n’a pas de spécificité particulière, le syndrome obstructif et apprécie l’extension péri-rénale. L’IRM, non réalisée dans notre série, permet de montrer des signes spécifiques du signal de la graisse permettant de suspecter le diagnostic en préopératoire.

C’est donc un faisceau d’arguments cliniques et biologiques associés à la découverte d’une masse rénale focale sans spécificité échographique ou tomodensitométrique et contenant un signal de graisse en IRM qui permet de suspecter fortement le diagnostic. La ponction biopsie peut s’avérer nécessaire dans certains cas pour finaliser le diagnostic et adapter la thérapeutique nécessaire.

Abstract

Imaging features of xanthogranulomatous pyelonephritis

Pseudotumoral xanthogranulomatous pyelonephritis is a rare chronic renal infection. Preoperative diagnosis is difficult because of its non-specific presentation.

The purpose of this retrospective review of 8 cases is to assess the value of different imaging techniques in the evaluation of this pathology.

Six males and 2 females, aged 29 to 75 years were included. The right kidney was involved in 5 cases and the left kidney was involved in 3 cases. Involvement was upper polar in 2 cases and lower polar in 6 cases.

A kidney stone was present in 3 cases.

US showed a heterogeneous hypoechoic lesion in 3 cases, a homogeneous hypoechoic lesion in 3 cases, and isoechoic lesion in 1 case and a cystic lesion in 1 case. CT showed a focal solid lesion with peripheral enhancement in 4 cases and a cystic mass with peripheral enhancement in 3 cases.

US features are non-specific. CT shows a non-specific renal mass, the presence of obstruction and demonstrates perirenal involvement. Preoperative MRI, not performed in our patient population, demonstrates specific changes in the perirenal fat that suggests the diagnosis.

The diagnosis of pseudotumoral xanthogranulomatous pyelonephritis can be suspected on a constellation of clinical and laboratory findings combined with non-specific features on CT and US and specific MRI features of perirenal fat changes. Percutaneous biopsy may be needed in selected cases to confirm diagnosis.


Mots clés : Rein , Infection chronique , Affection pseudotumorale

Keywords: Kidney , Infection, chronic , Pyelonephritis, xanthogranulomatous , Kidney, pseudotumor


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 88 - N° 9-C1

P. 1171-1177 - septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • sénologie - Les macrobiopsies échoguidées assistées par le vide peuvent-elles constituer une alternative à l’exérèse chirurgicale de papillome bénin ?
  • T Bonaventure, B Cormier, P Lebas, C Bonneau, P Michenet
| Article suivant Article suivant
  • orl - Aspects TDM et IRM du kyste arachnoïdien de l’apex pétreux
  • I Alkilic-Genauzeau, M Boukobza, G Lot, B George, JJ Merland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.