Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Cholangite (ex-cirrhose) biliaire primitive - 25/11/19

[7-015-A-60]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(19)80145-6 
A. Pariente  : Médecin des Hôpitaux retraité
 40240 Mauvezin d'Armagnac, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La cholangite (ex-cirrhose) biliaire primitive (CBP) est une maladie chronique du foie de cause inconnue caractérisée par un processus inflammatoire et auto-immun des petites (< 100 μm) voies biliaires intrahépatiques, évoluant spontanément vers leur destruction et l'installation d'une fibrose puis d'une cirrhose en 10 à 20 ans. Elle atteint essentiellement (neuf fois sur dix) des femmes d'âge supérieur à 40 ans avec une prévalence en France d'environ 2/1000. La pathogénie est inconnue et associe une prédisposition génétique complexe, des facteurs environnementaux, des anomalies des cholangiocytes et une réaction auto-immune. Elle cause une cholestase souvent a- ou paucisymptomatique. Le diagnostic est porté sur l'existence d'une cholestase, l'élimination échographique d'une cause obstructive et la détection (90 % des cas) d'anticorps antimitochondries de type M2 dans le sérum. De nombreuses maladies (principalement auto-immunes) sont fréquemment associées, dont l'hépatite auto-immune (syndrome de chevauchement). Le traitement par l'acide ursodésoxycholique (AUDC) diminue la cholestase, ralentit l'évolution fibrosante, et augmente la survie sans transplantation, d'autant plus que la réponse biochimique est plus importante. Le pronostic dépend à la fois de la sévérité de la maladie au diagnostic et de la réponse biochimique à l'AUDC. Chez les malades répondant insuffisamment à l'AUDC, l'adjonction de fibrates ou d'acide obéticholique augmente les chances de réponse biochimique sans que la réduction du risque de complications ne soit encore actuellement prouvée. La transplantation est le traitement de choix des cas compliqués d'insuffisance hépatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cholangite biliaire primitive, Cholestase, Cirrhose, Auto-immunité, Anticorps antimitochondries, Acide ursodésoxycholique, Bézafibrate, Fénofibrate, Acide obéticholique, Transplantation hépatique


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Étiologie, anatomopathologie et évolution des lésions d'origine génétique de l'arbre biliaire
  • S. Lepreux
| Article suivant Article suivant
  • Cholangites sclérosantes
  • C. Buffet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.