Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement des mains botes radiales sévères par une technique en deux temps : distraction suivie d’une centralisation - 27/11/19

Doi : 10.1016/j.hansur.2019.10.052 
G. Pfister 1, , M. Le Hanneur 2, S. Wahlen 2, N. Quintero 3, M. Bachy 2, F.N. Fitoussi 2
1 HIA Percy, Paris, France 
2 Hôpital Armand-Trousseau, Paris, France 
3 Hôpitaux Saint-Maurice, Saint-Maurice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Évaluer les résultats à moyen terme après centralisation par une technique en 2 temps dans les mains botes radiales sévères.

Une étude rétrospective observationnelle a été conduite parmi les patients opérés pour agénésie radiale de 1994 to 2016. La réaxation a été effectué par allongement par distraction externe par fixateur externe double rail suivi d’une centralisation par broche centromédullaire. La correction était évaluée par plusieurs mesures radiologiques relevées en préopératoire et au dernier recul : l’angle formé entre l’axe de M3 et l’ulna proximal, l’angle formé entre l’axe de M3 et la perpendiculaire à l’épiphyse ulnaire, la translation mesurée par la distance entre la base de M3 et l’ulna distal et la courbure de l’ulna mesurée par l’angle entre l’axe de l’ulna proximal et l’axe de l’ulna distal.

Trente et une mains botes radiales ont bénéficié d’un traitement de réaxation : 5 présentaient une agénésie radiale type 2,2 de type 3 et 24 de type 4. L’inclinaison radiale moyenne était de 64 degrés. L’âge moyen à la première intervention était de 2 ans. Les patients ont bénéficié de 5 interventions en moyenne. La durée moyenne de suivi est de 5 ans (extrêmes : 1 à 11 ans). L’angulation moyenne M3-ulna proximal résiduelle moyenne était de 17 degrés, la correction moyenne était de 49 degrés. La complication la plus fréquente était la migration des broches ou l’insuffisance de leur longueur secondaire à la croissance.

La technique de distraction-réduction en deux temps permet une meilleure conservation dans le temps de la réduction que les techniques sur les parties molles et s’affranchit des complications suite aux libérations extensives des parties molles et aux résections carpiennes. Elle respecte la croissance de l’ulna distale et est plus simple que les techniques de transfert d’os vascularisé.

La technique en deux temps de distraction par fixateur externe puis centralisation par broche permet de bons résultats à long moyen terme. La complication principale est la migration des broches de centralisation. Des avancées technologiques concernant le matériel qui suivrait l’allongement de l’ulna pendant la croissance permettrait de limiter ces complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 6

P. 409-410 - décembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une symptomatologie non classique traitée par neurolyse décompressive : à propos de 119 libérations du nerf fibulaire commun au col de la fibula majoritairement associé à la neurolyse du nerf tibial postérieur au tunnel tarsien
  • N. Gaujac, P. Cottias, D. Biau, P. Anract
| Article suivant Article suivant
  • Pollicisation dans la prise en charge des hypoplasies et aplasies congénitales du pouce, résultat fonctionnel : à propos de 12 cas
  • P. Curings, H. Tilliet Le Dentu, A. Leduc, P. Ridel, P. Perrot, A. Hamel, F. Duteille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.