Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anomalies transitionnelles de la charnière lombosacrée : classification et répercussions cliniques. Étude radiographique à propos de 350 cas - 29/11/19

Doi : 10.1016/j.morpho.2019.09.058 
Khaled Hadhri 1, 2, , Mohamed Ben Salah 3, Mehdi Bellil 3, Wadii Khoffi 3, Wafa Kaabachi 1, Mondher Kooli 3
1 Laboratoire d’anatomie, faculté de médecine de Tunis, Tunis, Tunisie 
2 Unité de chirurgie vertébrale, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie 
3 Chirurgie orthopédique, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les anomalies vertébrales de la charnière lombosacrée sont présentes chez 4 à 30 % de la population générale [1]. Leur rôle dans la genèse de pathologies discales dégénératives est une notion a longtemps été évoquée [2, 3].

L’objectif de notre travail était d’étudier la prévalence et les différents types des anomalies transitionnelles de la charnière lombosacrée dans la population tunisienne.

Méthodes

Il s’agit d’une étude transversale portant sur les radiographies du rachis lombosacré de 350 sujets répartis en trois cohortes distinctes. Un premier groupe de 71 patients opérés pour hernie discale lombaire (G1), un deuxième groupe de 79 patients suivis et/ou traités pour lombalgie chronique (G2) et un échantillon témoin de la population générale incluant 200 sujets (G3). Nous avons déterminé pour chaque radiographie le nombre de vertèbres lombaires, le niveau du processus transverse le plus long et la hauteur du dernier processus transverse lombaire. Nous avons regroupé nos malades selon la classification de Castellvi [4].

Résultats

Les trois populations étudiées avaient des caractéristiques épidémiologiques comparables. La concordance inter-observateur de la classification de Castellvi se situe à hauteur de 0,77 et estimée comme très bonne. Quatre-vingt-sept pour cent de l’ensemble des sujets inclus dans notre étude possèdent 5 vertèbres lombaires avec des répartitions comparables selon les trois sous-populations. La répartition selon la classification de Castellvi trouve une absence d’anomalie à hauteur de 40,8 % pour G1, 64,5 % pour G2 et 47 % pour G1. En excluant les types 1a et 1b, la prévalence des anomalies transitionnelles dans la population générale est de 21,5 %.

Conclusion

Les anomalies transitionnelles sont présentes dans la population générale à hauteur de 21,5 %. La classification de Castellvi présente une variabilité inter-observateur acceptable et pose une discordance pour les types 1a et 2a. Il n’existe pas de corrélation statistique significative entre la présence d’anomalie transitionnelle et la pathologie discale lombosacrée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radiographie, Vertèbre, Rachis lombaire, Sacrum


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 342

P. 102-103 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Variantes anatomiques du polygone de Willis en angiographie par résonance magnétique
  • Khaled Hadhri, Bilel Zarrouk, Cyrine Drissi, Mehdi Bellil, Mohamed Ben Salah, Mondher Kooli
| Article suivant Article suivant
  • Mensurations canalaires cervicales dans la population tunisienne : étude radiographique et applications cliniques
  • Khaled Hadhri, Mohamed Ben Salah, Mehdi Bellil, Yassine Houas, Wael Ben Mosbah, Mondher Kooli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.