Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Synergie de la séquence immunothérapie par anti-PD1 et radiothérapie au cours d’un carcinome basocellulaire avancé - 30/11/19

Synergistic effect of anti-PD1 immunotherapy then radiotherapy in advanced basal cell carcinoma

Doi : 10.1016/j.annder.2019.08.019 
T. Malmontet a, L. Dousset a, E. Gerard a, N. Ouhabrache b, A. Pham-Ledard a, M. Beylot-Barry a,
a Service de dermatologie, CHU de Bordeaux, hôpital Saint-André, rue Jean-Burguet, 33000 Bordeaux, France 
b Service de radiothérapie, CHU de Bordeaux, hôpital Haut Lévêque, 33600 Pessac, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 30 novembre 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Le vismodégib est le traitement de première intention des carcinomes basocellulaires localement avancés (CBCLa) non opérables ou métastatiques. Cependant, les réponses complètes sont rares et les effets secondaires fréquents. Les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire sont en cours d’évaluation dans cette indication. Nous rapportons un cas de CBCLa ayant répondu de façon spectaculaire à la séquence « immunothérapie puis radiothérapie ».

Observation

Un homme de 47 ans présentait un CBCLa infiltrant péri et intraorbitaire droit évoluant depuis plus de 10 ans. Après une réponse initiale au vismodégib, une reprise évolutive avait motivé plusieurs lignes thérapeutiques (radiothérapie, sels de platine et itraconazole) sans réponse significative. Un traitement par pembrolizumab en compassionnel était débuté. Après 8 cures, une progression clinique majeure avec extension intrabuccale responsable d’une gêne respiratoire était observée. Après l’arrêt du pembrolizumab, une radiothérapie de haute énergie était débutée avec une réponse spectaculaire, tant au niveau clinique (fonte de la masse intrabuccale) que sur l’imagerie.

Discussion

L’efficacité de la séquence « radiothérapie-immunothérapie » a été rapportée dans le mélanome, notamment avec un effet abscopal et de radiosensibilisation. Dans notre cas où la séquence est inverse, l’immunothérapie a pu favoriser l’effet de la radiothérapie, par « immuno-sensibilisation », alors que la radiothérapie seule n’avait pas été efficace préalablement. Cette observation souligne l’intérêt de traitements combinés ou successifs dont la synergie et la séquence optimale devront être évaluées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Vismodégib is the first-line treatment for non-operable or metastatic locally advanced basal cell carcinomas (LABCC), although complete response is rare and adverse effects are common. Immune checkpoint inhibitors are currently being evaluated in this indication. Herein we report a case of LABCC that responded dramatically to sequenced “immunotherapy then radiotherapy”.

Observation

A 47-year-old male presented peri- and intra-orbital infiltrative LABCC that had been present for more than 10 years. After an initial response to vismodégib, further disease progression resulted in the introduction of successive lines of treatment (radiotherapy, platinum salts and itraconazole) without any significant response. Compassionate treatment with pembrolizumab was initiated. After eight courses, major clinical progression occurred with intraoral extension responsible for respiratory discomfort. Following withdrawal of pembrolizumab, high-energy radiotherapy was started with a spectacular response, both clinically and in terms of imaging.

Discussion

The efficacy of “radiotherapy-immunotherapy” sequencing in melanoma has been reported, due in particular to the abscopal effect and radiosensitisation. In our case, where the sequence was inverted, immunotherapy may have enhanced the effects of radiotherapy through “immunosensitisation”, whereas radiotherapy alone had previously been ineffective. This observation underlines the potential value of these treatments, either combined or in sequence, and their synergistic effects and optimal association require further evaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, Radiothérapie, Carcinome basocellulaire

Keywords : Checkpoint inhibitors, Radiotherapy, Basal cell carcinoma


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.