Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Conduite à tenir face à un patient traité par des inhibiteurs de la résorption osseuse à risque d'ostéonécrose des mâchoires - 04/12/19

[28-005-G-10]  - Doi : 10.1016/S1877-7864(19)89363-1 
G. Lescaille , V. Baaroun
 Service d'odontologie du Pr Descroix, GHPS-Université Paris Diderot, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Bien qu'incontournables dans le traitement des répercussions osseuses des pathologies osseuses bénignes et malignes (fracture, douleur, compressions médullaires, hypercalcémie maligne), certains inhibiteurs de la résorption osseuse peuvent toutefois être à l'origine de complications buccales. En effet, les bisphosphonates (BPs) et beaucoup plus récemment le denosumab, très fréquemment utilisés en rhumatologie (ostéoporose post-ménopausique ou cortico-induite) et en oncologie pour traiter les métastases osseuses des cancers solides et les myélomes, sont des molécules qui peuvent être dans certains cas à l'origine d'ostéonécrose des mâchoires (ONM). Par opposition aux ostéoradionécroses des mâchoires induites par la radiothérapie cervico-faciale, celles-ci sont d'origine médicamenteuse. Bien que ces lésions soient assez rares avec une incidence très variable selon les indications du traitement, les ONM restent une réalité clinique que le spécialiste de la cavité orale doit connaître afin de les prévenir, les reconnaître et les prendre en charge. L'objectif de cette mise au point est donc de composer un guide pratique permettant à chaque clinicien d'identifier les situations à risque et de mettre en œuvre les protocoles adaptés afin de limiter la survenue de ces effets indésirables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Ostéonécrose médicamenteuse, Bisphosphonates, Anti-RANK-L, Denosumab, Séquestre osseux


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Conduite à tenir face à un patient à risque hémorragique
  • P. Larras, V. Ahossi, M. Freysz
| Article suivant Article suivant
  • Conduite à tenir face à un patient immunodéprimé
  • S. Maizeray, A. Schmouchkovitch, S. Boisramé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.