Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’expérience du regard et la pertinence de l’improbable dans l’icône et le soin - 07/12/19

The experience of eye contact and the pertinence of the unlikely in icons and the care

Doi : 10.1016/j.inan.2019.11.001 
C. Combe
 9, rue Georges-Méliès, 69100 Villeurbanne, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte

La figuration du visage et le regard disparaissent dans l’art contemporain de l’Europe du XXe et du XXIe en même temps que disparaît insensiblement l’expérience du temps de regard en vis-à-vis entre médecin et patient dans la médecine occidentale. Celui-ci permettait un échange subtil sur la santé et la maladie et renforçait l’alliance thérapeutique du médecin et du malade avant la prescription d’examens biologiques ou technologiques et la rédaction de l’ordonnance. Ce constat nous oblige à interroger l’effacement de l’importance accordé au regard clinique dans la transmission hospitalo-universitaire faite aux jeunes médecins, étudiants et internes.

Objectifs

Nous montrons qu’il existe dans la médecine chiffrée, presque exclusivement biologique et technologique, une crise de la relation au passé et au futur qui mine le présent de la transmission entre les différentes générations de médecins, et la relation de confiance entre soignants et patients.

Méthode

L’auteure, médecin et psychanalyste, s’appuie sur la transdisciplinarité entre psychanalyse, philosophie de l’esthétique, de la mémoire et de la santé, et l’histoire de l’art, en particulier des iconographes subissant les crises iconoclastes du VIIIe et IXe. Elle interroge les effets de la disparition du regard et du visage dans la peinture et parallèlement les effets de l’effacement de l’usage du regard dans la médecine de la modernité secouée par la crise des urgences. Des analysants témoignent de leur expérience du regard de l’icône, d’autres du lien de regard dans le soin en qualité de médecin, d’infirmier, de malade hospitalisé ou d’aidant.

Résultats

À partir des effets des crises iconoclastes d’interdire la pratique de la peinture d’icône, l’auteure montre comment l’improbable d’une survivance survient grâce à une disponibilité des iconographes à l’innovation. Cette disposition se développe paradoxalement à partir de l’inhibition de la possibilité de peindre des icônes, de se concentrer au quotidien sur le rendu de la vibration du vivant du regard dans le visage humain. Nous montrons que le traumatisme s’associe chez les artistes à une très grande capacité de résistance pour initier une nouvelle qualité de transmission par des écrits.

Conclusion

Nous explorons ces processus liés à l’expérience du regard pour envisager dans la formation des médecins la place de transmissions culturelles et clinique, car le respect du vivant et de l’humain, au principe de la responsabilité, demandent le développement d’une grande sensibilité qui les protègent des aberrations du pouvoir et de l’indifférence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Context

In European contemporary art of the twentieth and twenty first centuries, representation of the face and the eye disappears just as disappears, day after days the face to face relationship between the medical doctor and his patient in western medicine. The time when doctor and patient looked at each other “in the eye” constituted a subtle exchange on health and illness and reinforced therapeutic alliance between physician and patient before any prescription of biological tests or prescription of drugs took place. This brings us to question the fact that young doctors, medical students and interns trained in medical schools and hospitals are no longer exposed to the fundamentals of a clinical gaze.

Objectives

We show that quantitative medicine, almost solely based on biology and technology, is undergoing a real crisis in its relation to past and future which undermines both the present transmission between different generations of doctors and the relationship of trust between medical staffs and patients.

Methodology

The author, MD and psychoanalyst relies on the interdisciplinarity between psychoanalysis, philosophy of esthetics, health and memory, and art history (mainly about the iconographers undergoing the iconoclastic crisis in the 8th and 9th century). She questions consequences of the disappearance in contemporary paintings of faces and eye and in a parallel manner the effects of the use of the eye in modern medicine confronted to the Emergency crisis. Analysands share their experience of the eye in icons, others talk about the eye relationship as part of the quality of care by doctors, nurses, hospitalized patients and carers.

Results

As the iconoclastic crisis ended in the prohibition of icons, the author shows how it resulted in a surprising survival due to a capability for innovation of iconographers. From the impossibility to paint icons, they will concentrate on a specific vibration in the eye in the human face. We show how the trauma for the artists goes with a great resistance capability to initiate a new quality of transmission in new writings.

Conclusion

We are exploring the process due to the eye contact experience to envision what can be a place for cultural and clinical transmission in the training of young doctors. Indeed, respect for the living and human demands to develop a great sensitivity as a protection from power stupidities and indifference.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Histoire des icônes, Médecine, Regard, Résistance, Soin, Transmission du savoir

Keywords : Icon history, Medicine, Eye contact, Resistance, Care, Transmission of knowledge


Plan


© 2019  Association In Analysis. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 3

P. 300-307 - décembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Maïmonide médecin : la guérison par l’esprit ?
  • G. Roux
| Article suivant Article suivant
  • La guerre des médecines. Quand le croire se retrouve au cœur d’une crise institutionnelle
  • F. Charrasse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.