Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Personne de confiance et directives anticipées : discussion sur la fin de vie en médecine générale - 13/12/19

Trusted person and advance directives : End-of-life discussion in general practice

Doi : 10.1016/j.medpal.2019.06.005 
Frédérique Marque-Pillard a, , Isabelle Giraud-Ogier a, Émilie Mouchet b, Rénald Lanfroy b, c, Frédérique Claudot d, e
a Unité de post-urgences polyvalente, CHRU de Nancy, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy cedex, France 
b Équipe mobile de soins palliatifs, CHRU de Nancy, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy cedex, France 
c Laboratoire InterPsy EA4432, axe GRC, université de Lorraine, 23, boulevard Albert-1er, 54015 Nancy cedex, France 
d EI Ethos axe 2, Ethos, faculté de médecine, université de Lorraine, 9, avenue de la Forêt-de-Haye, BP 20199, 54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
e Parc, CHRU de Nancy, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

La loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie demande aux médecins traitants d’informer leurs patients de leur possibilité de rédiger des directives anticipées et de désigner une personne de confiance. Le but de cette étude était de déterminer comment les médecins traitants envisagent la discussion sur la fin de vie avec leurs patients.

Méthode

Il s’agit d’un étude par focus group réalisée auprès de médecins généralistes traitants de Lorraine entre novembre et décembre 2016. Les entretiens ont été enregistrés, retranscrits mot à mot, et une analyse qualitative de contenu triangulée a été réalisée.

Résultats

Trente-deux médecins généralistes répartis en cinq groupes de discussion ont participé. Les médecins souhaitaient que la discussion sur la fin de vie soit initiée par leurs patients, dans les suites d’une médiatisation. La discussion devait permettre une démarche en trois temps : expliquer ses droits au patient, l’accompagner dans sa réflexion, éventuellement avec des confrères spécialistes ou des psychologues, puis l’aider à retranscrire ses volontés. À la demande du patient, la personne de confiance pourrait assister à cette discussion. Un temps dédié de consultation serait souhaitable, mais nécessiterait une éducation de la patientèle à ne venir que pour ce sujet. Certains envisageaient plusieurs consultations, selon les besoins du patient. La durée moyenne de la consultation serait adaptée au patient. Elle était estimée à 30 minutes. Une rémunération appropriée était demandée.

Conclusion

La discussion sur la fin de vie est un processus complexe nécessitant d’être reconnu, notamment via une consultation dédiée et une rémunération adaptée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

The French law of February 2nd, 2016 creating new rights in favor of sick persons and persons at the end of life, solicits general practitioners to inform their patients about their rights to write advance directives and to designate a trusted person. The purpose of this study was to determine how general practitioners consider the end-of-life discussion with their patients.

Method

This was a focus group study with Lorraine's general practitioners, from November 2016 to December 2016. Audio recording of the interviews, word-for-word transcription, and triangulated qualitative content analysis were realised.

Results

Thirty-two general practitioners divided into five discussion groups participated. Practitioners wanted the end-of-life discussion to be initiated by patients, following a media coverage. Discussion should allow a three-step approach: explain his rights to the patient, guide him in his reasoning, possibly with a specialist colleague or a psychologist, and then help him to transcribe his wills. At the request of the patient, his trusted person could be present during this discussion. A dedicated consultation time should be desirable, but would need a patient's education to come only for this subject. Some considered several consultations, according to the patient's needs. The consultation's duration would be adapted to the patient. Its average was about 30 minutes. An appropriate remuneration was required.

Conclusion

End-of-life discussion is a complex process needing to be recognized, especially via a specific medical consultation and an appropriate remuneration.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Directives anticipées, Personne de confiance, Fin de vie, Loi Claeys–Leonetti, Médecine générale

Keywords : Advance directives, Trusted person, End of life care, Claeys–Leonetti law, General practice


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 6

P. 293-300 - décembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation des soins palliatifs à domicile : intérêt du regard croisé entourage/professionnels
  • Mathilde Wirth, Lynda Taffet, Marianne Roth, Sylvain Émy, Hervé Picard
| Article suivant Article suivant
  • Premier aphorisme d’Hippocrate et soins palliatifs
  • Sardin Bertrand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.