Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo

Conduite à tenir face à un patient présentant une communication bucco-sinusienne - 20/12/19

[23-770-A-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0860(19)43559-8 
L. Devoize a, c, , C. Deschaumes a, c, N. Pham Dang b, c
a Service d'odontologie, CHU de Clermont-Ferrand, place Henri-Dunant, 63003 Clermont-Ferrand, France 
b Service de chirurgie maxillo-faciale, stomatologie et chirurgie plastique de la face, CHU de Clermont-Ferrand, place Henri-Dunant, 63003 Clermont-Ferrand, France 
c Inserm/UCA, U1107, Neuro-Dol, Trigeminal Pain and Migraine, BP 10448, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les techniques de fermeture extemporanée des communications bucco-sinusiennes (CBS) doivent être connues du chirurgien-dentiste omnipraticien, le succès de fermeture en première intention offrant le meilleur taux de succès proche des 95 %. Lorsqu'elles sont réalisées a posteriori (fermeture secondaire ou échec de fermeture primaire), le taux de succès chute à 67 %. Les techniques de fermeture font essentiellement appel à des lambeaux locaux, simples de réalisation ; lorsque les CBS sont volumineuses, des lambeaux à distance, plus complexes, seront indiqués. En cas de fermeture secondaire d'une CBS, celle-ci ne sera envisagée que lorsque le sinus sus-jacent est non infecté. Enfin, les CBS peuvent connaître une évolution vers la guérison spontanée (la meilleure condition étant lorsque l'alvéole dentaire inhabitée soit plus haute que large [rapport 2 pour 1], en secteur encastré et une CBS inférieure à 3 mm). Ceci ne doit cependant pas être considéré comme un principe thérapeutique, voire d'induire à la conclusion erronée de laisser évoluer sans aucun traitement tous les cas de perforation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Communication bucco-sinusienne, Avulsion dentaire, Traitement chirurgical, Lambeaux locaux


Plan


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Médecine buccale 2019;14(5):1-9 [28-012-P-10].


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des dysfonctions temporomandibulaires
  • J.-D. Orthlieb, A. Giraudeau, M. Jeany, J.-P. Ré
| Article suivant Article suivant
  • Conduite à tenir lors du remplacement d'une canine par une prothèse implanto-portée
  • L. Douchy, L. Bismuth, B. Tavernier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.