Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Régression de carcinomes basocellulaire et épidermoïde cutanés sous pembrolizumab - 24/12/19

Regression of cutaneous basal cell and squamous cell carcinoma under pembrolizumab

Doi : 10.1016/j.annder.2019.10.031 
L. Delaitre a, , J. Martins-Héricher a, E. Truchot b, D. Denis a, B. Prophette c, H. Maillard a, N. Bénéton-Benhard a
a Service de dermatologie, centre hospitalier du Mans, 72000 Le Mans, France 
b Service d’ORL, centre hospitalier du Mans, 72000 Le Mans, France 
c Service d’anatomo-pathologie, centre hospitalier du Mans, 72000 Le Mans, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 24 décembre 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Les traitements recommandés actuellement pour les carcinomes épidermoïdes (CE) cutanés avancés (chimiothérapie, radiothérapie, anti-EGFR) et carcinomes basocellulaires (CBC) avancés (vismodégib et sonidégib) présentent de nombreux effets secondaires. Le nivolumab (anticorps anti-PD1) a l’AMM en deuxième ligne dans les CE de la tête et du cou. Nous rapportons le cas d’un patient ayant un CE cutané évolué et un CBC ayant régressé sous pembrolizumab.

Observation

Un homme de 69 ans consultait pour un volumineux CE ulcéro-bourgeonnant du vertex de 15cm de diamètre. Il présentait aussi un CBC de l’aile du nez gauche et une maladie de Bowen présternale. Le bilan d’extension retrouvait une atteinte ganglionnaire cervicale et parotidienne. Un traitement par pembrolizumab 2mg/kg toutes les 3 semaines était décidé en réunion de concertation pluridisciplinaire. Une régression tumorale du CE du vertex était notée dès la troisième cure, ainsi qu’une régression du CBC du nez et du Bowen sternal. La réponse complète était observée au bout de 11 cures pour le CE, 7 cures pour le CBC et 10 cures pour le Bowen.

Conclusion

Nous rapportons une observation originale de CBC ayant régressé sous anti-PD1 (pembrolizumab) prescrit pour un CE inopérable localement avancé. La place de ce traitement reste à définir. Des essais cliniques sont en cours pour l’utilisation de ce traitement dans les CE cutanés évolués et les CBC inopérables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The recommended treatments for advanced squamous cell carcinoma (SCC) (chemotherapy, radiotherapy, anti-EGFR) and advanced basal cell carcinoma (BCC) (vismodegib and sonidegib) have many side effects. Nivolumab (anti-PD1 antibody) may be used as second-line therapy in SCC of the head and neck. We report the case of a patient with advanced SCC and BCC which regressed under pembrolizumab.

Patients and methods

A 69-year-old man consulted for a large vertex SCC measuring 15cm in diameter. He also had BCC on the left nostril and sternal Bowen disease. Radiological assessment revealed cervical and parotid lymph node involvement. Treatment with pembrolizumab 2mg/kg every 3 weeks was decided at a Multidisciplinary Concertation Meeting. Tumor regression of the vertex SCC was noted at the third course of treatment, as well as regression of the nasal BCC and the sternal Bowen disease. A complete response was observed after 11 courses of treatment for SCC, 7 courses for BCC, and 10 courses for Bowen disease.

Conclusion

We report an original case of cure of BCC with anti-PD1 (pembrolizumab) prescribed for locally advanced inoperable SCC. The place of this treatment in the therapeutic arsenal remains to be defined. Clinical trials are in progress concerning use of this treatment in advanced cutaneous SCC and inoperable BCC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Carcinome épidermoïde, Carcinome basocellulaire, Pembrolizumab, Anti-PD1, Immunothérapie

Keywords : Squamous cell carcinoma, Basal cell carcinoma, Pembrolizumab, Anti-PD1, Immunotherapy


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.