Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les dysthyroïdies sous immunothérapie anti-cancéreuse - 24/12/19

Thyroid dysfunctions secondary to cancer immunotherapy

Doi : 10.1016/j.bulcan.2019.10.005 
Christine Cugnet Anceau 1, 4, 5, , Juliette Abeillon 2, 4, 5, Denis Maillet 3, 4, 5, Françoise Borson-Chazot 2, 4, 5, Emmanuel Disse 1, 4, 5
1 Hospices civils de Lyon, hôpital Lyon Sud, service d’endocrinologie diabète nutrition, 165, chemin du Grand Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France 
2 Hospices civils de Lyon, hôpital cardiologique, service d’endocrinologie diabétologie et nutrition, 59, boulevard Pinel, 69500 Bron, France 
3 Hospices civils de Lyon, hôpital Lyon Sud, service de cancérologie, 165, chemin du Grand Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France 
4 ImmuCare, Institut de cancérologie des hospices civils de Lyon (IDCRC-HCL), 69003 Lyon, France 
5 Université de Lyon, université Claude Bernard Lyon 1, 69100 Lyon, France 

Christine Cugnet Anceau, Hospices civils de Lyon, hôpital Lyon Sud, service d’endocrinologie diabète nutrition, 165, chemin du Grand Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France.Hospices civils de Lyon, hôpital Lyon Sud, service d’endocrinologie diabète nutrition165, chemin du Grand RevoyetPierre-Bénite69310France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 24 décembre 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les nouvelles immunothérapies anticancéreuses ciblant les chekpoints inhibiteurs (ICP) ont montré leur efficacité dans plusieurs types de cancer. Ces thérapies sont à l’origine de nombreuses complications endocriniennes, dont les plus fréquentes sont les dysthyroïdies. L’incidence des complications thyroïdiennes est variable selon l’ICP choisie (plus fréquente sous anti-PD(L)1 que sous anti-CTLA4). Elles surviennent en moyenne après deux à quatre cycles d’ICP. Les signes cliniques sont généralement aspécifiques (asthénie, variation pondérale, exceptionnellement trouble du rythme). Ces dysthyroïdies sont essentiellement secondaires à des thyroïdites silencieuses d’évolution biphasique : thyrotoxicose puis apparition d’une hypothyroïdie qui est le plus souvent définitive. Le diagnostic biologique est réalisé à partir du bilan thyroïdien (TSH et T4L). Dans la plupart des cas, aucun autre examen complémentaire n’est nécessaire. Le traitement de la thyrotoxicose consiste en l’introduction d’un traitement symptomatique par bêta-bloquant non cardiosélectif. Un traitement par hormones thyroïdiennes sera introduit rapidement en cas d’hypothyroïdie. Les complications thyroïdiennes ne sont pas une contre-indication à la poursuite de l’ICP. En raison de la fréquence élevée de ces complications, une surveillance étroite du bilan thyroïdien est recommandée sous ICP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The immune checkpoint inhibitors (CPI) such as anti-PD(L)1 or anti-CTLA4 had improved long-term patients’ outcomes in different malignancies. Thyroid disorders are the most frequent endocrine side effects from CPI reported in clinical trials and in clinical routine practice. The incidence of thyroid dysfunction is variable according to ICP used (more frequent under anti-programmed cell death 1 (PD1) or anti-programmed cell death-ligand 1 (PDL1)). Most thyroid dysfunctions have been reported to occur 2 to 4 courses after CPI initiation. The clinical symptoms are generally nonspecific (asthenia, weight change, rarely cardiac rhythm disorder). These thyroid dysfunctions are commonly painless thyroiditis with a biphasic evolution: thyrotoxicosis followed by a secondary hypothyroidism frequently definitive. Diagnosis is made on a thyroid test (TSH and FT4). In most cases, no further exam is necessary. Beta blockers therapy is recommended in symptomatic thyrotoxicosis with palpitations. Thyroid hormones therapy will be introduced quickly in case of hypothyroidism. Thyroid dysfunctions are not a contra-indication to the continuation of immunotherapy. Due to the high frequency of these complications, close monitoring of the thyroid status is recommended under CPI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dysthyroïdie, Immunothérapie, Cancer, Diagnostic, Traitement

Keywords : Thyroid dysfunction, Immunotherapy, Cancer, Diagnosis, Treatment


Plan


© 2019  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.