Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Principes de prise en charge des masses résiduelles des tumeurs germinales du testicule - 25/12/19

Management of residual masses of testis germ cell tumors

Doi : 10.1016/j.bulcan.2019.10.010 
Lancelot Tremeau , Nicolas Mottet
 Hôpital Nord, service d’urologie, avenue Albert-Raimond, 42270 Saint-Priest-en-Jarez, France 

Lancelot Tremeau, Hôpital Nord, service d’urologie, avenue Albert-Raimond, 42270 Saint-Priest-en-Jarez, France.Hôpital Nord, service d’urologieavenue Albert-RaimondSaint-Priest-en-Jarez42270France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 25 décembre 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Une masse résiduelle est une image anormale de plus d’un centimètre d’axe transversal qui reste visible sur le scanner réalisé à l’issue de la chimiothérapie pour les tumeurs germinales métastatiques. Leur prise en charge est fonction de l’histologie du primitif. Dans le cas d’une tumeur germinale non seminomateuse, l’ensemble des lésions résiduelles doivent être réséquées en cas de négativation des marqueurs tumoraux. La chirurgie commence généralement par un curage rétropéritonéal. Ce curage est une chirurgie régionale réglée et pas seulement la résection des masses visibles. Toutes les masses résiduelles doivent être réséquées, quelles que soient leurs localisations, pouvant nécessiter des gestes successifs. Afin de limiter sa morbidité, des modifications sur l’étendue du curage et l’utilisation d’approches mini invasives sont proposées par certains centres. Quand le primitif est un séminome pur l’attitude est différente : la décroissance des masses en post-chimiothérapie est souvent différée. Si les lésions de moins de trois centimètres peuvent être surveillées, les autres bénéficient du PET au 18FDG à distance de la fin de la chimiothérapie : une fixation positive au PET est suspecte de la présence de tissus actif résiduel. La chirurgie de ces masses résiduelles est à but curatif. Si son étendue est précise en cas de tumeur non séminomateuse, elle est plus discutée en cas de séminome. En cas de marqueurs résiduels, la chirurgie a une place dans des situations très particulières.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

A residual mass (RM) is an abnormal image with a transverse axis of more than 1cm trans that remains visible on the CT scan performed after chemotherapy for metastatic germ cell tumors. Their management depends on the histology of the initial tumor. In the case of a non-seminomatous germ cell tumor, all residual lesions must be resected if the tumor markers are negative. The surgery usually begins with a retroperitoneal lymphadenectomy. This lymphadenectomy is a programed regional surgery and not the only resection of visible masses. All RM must be resected, regardless of their location, and may require successive actions. In order to limit its morbidity, modifications on the extent of the lymphadenectomy and the use of minimally invasive approaches are proposed by some center. When the initial tumor is a pure seminoma the attitude is different: the decay of the masses in post chemotherapy is often postponed. If lesions less than 3cm can be monitored, the others benefit from 18FDG PET at the end of chemotherapy: a positive attachment to PET is suspected of the presence of residual active tissue. The surgery of these RM is curative. If its extent is precise in the case of non-seminomatous tumor, it is more controversial in the case of seminoma. In the case of residual markers, surgery has a place in very specific situations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Masses résiduelles, Tumeurs germinales du testicule

Keywords : Residual masses, Testis germinal tumors


Plan


© 2019  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.