Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intoxications aiguës à Datura stramonium aux urgences - 30/03/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2007.04.017 

Bernard Marc [1],

Antoine Martis [2],

Céline Moreau [2],

Gilles Arlie [2],

Pascal Kintz [3],

Johan Leclerc [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction

Les effets toxiques de Datura stramonium comprennent des hallucinations visuelles ou auditives, une confusion et une agitation dans la plupart des cas. Les complications graves ne sont pas rares, le taux létal des substances toxiques (atropine et scopolamine) étant proche du taux occasionnant le délire : coma > stade 2, convulsions, détresse respiratoire et décès sont retrouvés dans plus de 5 % des cas.

Observations

Un jeune homme de 17 ans a été admis aux urgences pour un état d'agitation, des propos délirants à thèmes persécutifs, se voyant assailli par des animaux, avec visions effrayantes. Les dosages par chromatographie liquide avec spectrométrie de masse en tandem (LC-MS/MS) des prélèvements sanguins faits 12 heures après la prise de Datura stramonium ont trouvé 1,7 ng/mL d'atropine, proche du seuil létal. Après un traitement par cyamémazine et contention prescrite, le jeune homme est revenu à un état normal 36 heures après l'ingestion de Datura stramonium.

Une jeune femme de 17 ans, connue pour toxicomanie, a été conduite aux urgences suite à un malaise sur la voie publique. Arrivée aux urgences, 2 heures après l'intoxication, elle présentait un état d'agitation avec propos délirants et anxiété, avec visions effrayantes de tortues vertes sur elle et hallucinations auditives. Les dosages par LC-MS/MS des prélèvements sanguins faits à J0, J1 et J2 respectivement de la prise de Datura stramonium ont retrouvé 1,4, 1,0 et 0,2 ng/mL de scopolamine. L'atropine a été massivement éliminée par voie urinaire à J1 (114 ng/mL). Après un traitement par cyamémazine et contention prescrite, la jeune femme est revenue à un état normal 40 heures après l'ingestion de Datura stramonium.

Discussion

Ces cas d'intoxication par le Datura stramonium sont, à notre connaissance, les premières corrélations toxico-cliniques rapportées dans un service d'urgences, avec dosages par méthode de référence (LC-MS/MS). Ce type d'intoxication est rarement signalé spontanément par les utilisateurs et leur entourage ; il est donc important de penser à l'évoquer devant un syndrome d'agitation et de confusion chez l'adolescent ou l'adulte jeune, surtout dans un contexte addictif.

Abstract

Summary

Background

The toxic effects of Datura stramonium most often include visual and auditory hallucinations, confusion and agitation. Severe and even fatal complications (coma, respiratory distress or death in more than 5% of cases) are not rare since the lethal concentration of the drug's toxic substances (i.e., atropine and scopolamine) is close to the level at which delirium occurs.

Cases

A 17-year-old man was admitted to our emergency department with agitation, delirium with persecutory ideation and frightening hallucinations of being assaulted by animals. Blood samples taken 12 hours after Datura stramonium ingestion and analyzed with liquid chromatography and mass spectrometry (LC-MS/MS) found 1.7 ng/mL of atropine, close to the lethal level. After restraint and treatment with the antipsychotic drug cyamemazine, the young man returned to normal 36 hours after drug ingestion. A 17-year-old woman was admitted to our emergency department after losing consciousness on a public thoroughfare. At the emergency department, 2 hours after she had ingested Datura stramonium, she was agitated, with delirium, anxiety, and frightening visual and tactile hallucination of green turtles walking on her as well as auditory hallucinations. Blood samples at D0, D1 and D2 after Datura stramonium ingestion, analyzed with LC-MS/MS, found: 1.4, 1.0, and 0.2 ng/mL of scopolamine, respectively. Atropine was massively eliminated in urine on D1 (114 ng/mL). After restraint and cyamemazine treatment, the young woman returned to normal 40 hours after she had first ingested this hallucinogen.

Discussion

These cases of intoxication with Datura stramonium are, to our knowledge, the first clinical reports correlated with toxicologic analysis by the reference method (LC-MS/MS) in an emergency setting. Since neither the drug-users nor those accompanying them usually volunteer information about drug use, it is important to consider this specific risk in cases of agitation and confusion in adolescents or young adults.


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 10-C1

P. 1399-1403 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pulmonary manifestations of Pyoderma gangrenosum
  • Bachar Chahine, Cecile Chenivesse, Isabelle Tillie-Leblond, Emmanuel Delaporte, Arnaud Scherpereel, Jean-Paul Grignet, André-Bernard Tonnel
| Article suivant Article suivant
  • Panorama-Ages et diabétiques ou diabétique et âges

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.