Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Kystes hydatiques du lobe de Spiegel : particularités cliniques et thérapeutiques - 30/03/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2007.03.047 

Mohamed Issam Beyrouti,

Ramez Beyrouti,

Mahdi Bouassida,

Mohamed Ben Amar,

Foued Frikha,

Khalil Ben Salah,

Bassem Abid,

Ahmed Guirat,

Ali Ghorbel,

Jamel Mnif,

Ali Ayadi

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Objectif

Les kystes hydatiques du lobe du Spiegel ou “segment I” du foie sont rares et ont des particularités cliniques et thérapeutiques que nous avons analysées dans notre service.

Méthodes

Nous avons recherché rétrospectivement les kystes hydatiques du foie opérés dans notre service du 1er janvier 1994 au 31 décembre 2005. Les techniques d'explorations étaient l'échographie abdominale systématique, le scanner abdominal recommandé par l'échographiste devant la découverte d'un kyste du segment I, la cholangiographie peropératoire systématique, la sérologie hydatique utilisant 3 techniques : une technique qualitative, l'électrosynérèse, et 2 techniques quantitatives, l'hémagglutination et l'Elisa (Enzyme-Linked-Immuno-Sorbet-Assay). Le traitement de la cavité kystique était fait par le sérum hypertonique. Les techniques chirurgicales, réalisées par plusieurs opérateurs spécialistes, étaient la résection du dôme saillant associée parfois à une omentoplastie (épiplooplastie), la vidange drainage simple, et la périkystectomie subtotale.

Résultats

Nous avons opéré 44 kystes hydatiques du “segment I” du foie. Le sex ratio était de 0,29. L'âge moyen était de 40,6 ans. Des antécédents hydatiques ont été notés dans 10 cas (22,7 %). Des accidents évolutifs ont été constatés, à l'admission, dans 45 % des cas. L'intervention chirurgicale s'est déroulée à froid dans 39 cas (88,6 %). L'exploration peropératoire a confirmé l'existence d'une compression vasculaire dans 17 cas (38,6 %) et une communication biliokystique dans 17 cas (38,6 %). Le traitement chirurgical a consisté en une résection du dôme saillant dans 37 cas (84,1 %), avec omentoplastie dans 54 % des cas, une périkystectomie subtotale dans 3 cas et un drainage simple dans 4 cas. Les fistules biliaires larges et > 5 mm ont été traitées par un drainage bipolaire dans 2 cas et un drainage interne trans-fistulo-oddien dans 3 cas. Des incidents peropératoires hémorragiques ont été observés dans 5 cas, et une rupture du kyste dans la cavité péritonéale dans 1 cas. Un traitement médical par l'albendazole a été prescrit en postopératoire chez 9 patients. Un décès peropératoire a été rapporté, consécutif à une hémorragie par une érosion de la veine cave inférieure. La morbidité était de 25 %. Cinq malades ont eu une récidive hépatique en dehors du segment I, avec un recul moyen de 32 mois.

Conclusion

Le “segment I” du foie, localisation rare et particulière de la maladie hydatique, est fréquemment responsable des complications vasculaires et biliaires. Sa prise en charge nécessite une bonne connaissance du carrefour vasculaire hépato-sus hépato-cave, une large expérience de la chirurgie du kyste hydatique et surtout des gestes chirurgicaux simples.

Abstract

Summary

Objective

Hydatid cysts of the spigelian lobe, that is, segment I of the liver, are rare. We analyzed their clinical and therapeutic particularities.

Methods

We conducted a retrospective search for the hydatid cysts of the liver treated surgically in our department from January 1, 1994, through December 31, 2005. Cases were identified and confirmed with the following investigatory techniques: routine abdominal ultrasonography, abdominal computed tomography recommended by the ultrasound operator when a cyst was discovered in segment I, routine intraoperative cholangiography, and three separate serological techniques: electrosyneresis, hemaglutination and ELISA (enzyme-linked-immunosorbent assay)(the latter two being quantitative). The cystic cavity was treated with hypertonic serum. Several surgeons performed different combinations of the following techniques: deroofing, sometimes with omentoplasty, simple drainage, and subtotal pericystectomy.

Results

We treated 44 hydatid cysts of segment I surgically in 10 men and 34 women, with a mean age of 40.6 years. Ten patients (22.7%) had a history of hydatid cysts. Symptoms or complications were noted at admission in 45% of cases. Only five cases (11.4%) required emergency surgery. Surgical examination confirmed vascular compression in 17 cases (38.6%) and a biliary fistula in 17 cases (38.6%). Surgical treatment consisted of deroofing in 37 cases (84,1%), with omentoplasty in 23 (54%), subtotal pericystectomy in 3 and simple drainage in 4. Large biliary fistulas (> 5 mm) were treated with bipolar drainage in 2 cases and internal transfistulary drainage in 3. Some hemorrhaging occurred during surgery in 5 cases, and one cyst ruptured in the peritoneal cavity. Albendazole was prescribed postoperatively for nine patients. There was one intraoperative death, secondary to hemorrhage resulting from erosion of the inferior vena cava. Morbidity was 25%. After a mean follow-up of 32 months, five patients had recurrences in the liver but outside segment I.

Conclusion

Segment I of the liver is a rare site for hydatid disease, and a site where vascular and biliary complications are frequent. Its management requires a good knowledge of the vascular anatomy of the liver and wide experience of hydatid cyst surgery and especially of simple surgical procedures.


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 12-C1

P. 1732-1737 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les troubles du sommeil peuvent être objectivement améliorés chez les seniors par un programme personnalisé d'éducation à la santé
  • Caroline Gauriau, Tifenn Raffray, Dominique Choudat, Bruno Corman, Damien Léger
| Article suivant Article suivant
  • Étude anatomoclinique de la forme lupoïde de la leishmaniose cutanée (16 cas)
  • Abderrahmen Masmoudi, Sonia Boudaya, Narjes Ayadi, Samir Bouassida, Abdelmajid Khabir, Taha Jalel Meziou, Feryel Akrout, Tahia Sallemi, Hamida Turki, Abdelmajid Zahaf

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.